• Le dragon du Boutescure suite et fin

     

    Le dragon du Boutescure suite et fin

    La grotte du dragon?

     

    Boutescur s’était réfugié dans un abri de berger creusé sous la falaise. Quand il  aperçut Félicité, il en eut le souffle coupé. Pendant longtemps, il l’observa pendant qu’elle cueillait ses fleurs, il écouta sa voix pure et charmante et quelque chose soudain s’anima dans son vieux cœur de dragon fatigué. Elle semblait si différente des autres avec ses longs cheveux dorés et ses yeux de pervenche. Il y avait longtemps qu’il n’avait pas vu quelque chose d’aussi délicieux ! Une vraie princesse de légende ! Et si … ma foi, pourquoi ne pas s’amuser un peu  et renouer avec le folklore ? Sans doute y avait-il encore dans la région quelques imbéciles heureux prêts à combattre pour sauver une belle princesse ? Il emmena donc Félicité dans sa grotte et attendit. Oh, rassurez-vous, il la traita fort bien !

     

    Le dragon du Boutescure suite et fin

    Notre petit fils a décrété que c'étaient sans doute

    des perles colorées de la robe de Félicité

     

                La nouvelle de la disparition de Félicité se propagea très vite et bientôt tout un cortège de preux chevaliers se présenta au château. Le seigneur de Roquefeuil qui avait toujours du mal à croire à cette histoire de dragon, n’osa pas refuser l’aide de ces jeunes fanfarons avec leurs armures rutilantes, leurs oriflammes chamarrées,  leurs heaumes ornés de plumes écarlates, leurs lances acérées, leurs épées flamboyantes, leurs pavois prétentieux, leurs paroles guerrières. Certains venaient de loin. Il y avait même des étrangers sans doute plus attirés par le désir de gagner quelques terres que par un mariage avec la jeune héritière. Il faut dire que pas un seul n’avait encore vu celle pour qui ils allaient risquer leur vie.

                Un à un ils partirent mais pas un ne revint. Dire que Félicité en fut soulagée serait faire outrage à son âme charitable mais à tout prendre, elle préférait la compagnie de ce vieux dragon plein de sollicitude à celle de ces prétendants bouffis d’orgueil ! Après tout, il n’était pas plus mauvais que la plupart des hommes. Que serait l’histoire des peuples sans guerres, sans rivalités absurdes, sans génocides ?

     

    Le dragon du Boutescure suite et fin

    L'armure d'un chevalier blanc sans peur et sans reproche ?

    On approche, c'est sûr!

     

    C’est alors, qu’à l’entrée de la grotte se présenta Carmélus.  Mais oui, vous avez bien lu, Carmélus le petit pâtre armé d’un arc ridicule qu’il avait fabriqué le matin même avec une branche de noisetier. Avouez que vous l’espériez bien un peu mais que vous n’osiez pas trop y croire ! Dans les prés alentour gisaient des tas de ferrailles calcinées d’où émergeaient des os qui finissaient de griller. Mais Carmélus ne tremblait pas.

    Quand il le vit, Boutescur éclata d’un rire énorme, et un rire de dragon ça fait beaucoup de bruit ! Ça crache, ça fume, ça tousse, ça renvoie  toute sortes de poussières étranges, des flammèches, des vapeurs d’eaux brûlantes chargées de souffre,  des gaz toxiques,  mais Carmélus ne tremblait pas. Il se campa bien droit face à l’horrible bête, banda son arc et décocha une flèche, une seule, dans la gueule du dragon. Comment une aussi petite flèche put-elle terrasser une aussi grosse bête ? L’avait-il trempée dans une des potions fabriquées par Félicité ? Valériane, passiflore, mélisse, arquebuse ? Ou bien tout simplement Boutescur fatigué de se battre avait-il décidé de laisser une chance à ces deux là ? Toujours est-il que le dragon cessa soudain de rire,  se mit à bailler comme dix mille carpes et s’affala de tout son long sur le sol de la grotte.

     

    Le dragon du Boutescure suite et fin

    Le dragon qui s'endort?

     

    Le seigneur de Roquefeuil ne fit pas le difficile. Ce petit pâtre lui avait rendu sa fille, il l’avait débarrassé de ce dragon qui lui causait tant de tracas et il allait enfin pouvoir ferrailler à nouveau contre ses voisins.

    C’est ainsi que s’achève cette histoire, par le mariage improbable mais heureux de la jolie Félicité et du pâtre Carmélus. S’achève ? Pas tout à fait, car, si vous avez bien lu l’histoire, le dragon n’est pas mort, il est juste endormi. Aussi prenez donc garde lorsque vous passerez sur le joli pont de pierre qui enjambe le Boutescure, ce tout  petit ruisseau qui chemine comme un lézard sur plusieurs communes du Tarn et de l’Aveyron et auquel on a donné le nom du dragon. Qui sait s’il ne va pas se réveiller un jour ?

     

    Le dragon du Boutescure suite et fin

     Bon, Mamy on rentre dis? J'ai oublié mon arc!!

    Et cette rambarde?

    Quelle force mystérieuse a bien pu la tordre ainsi ?

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Novembre à 18:49

    Comme mamie raconte bien les histoires !!!

    2
    Lundi 12 Novembre à 19:38
    Il en a de la chance ton petit fils qui fait de belles promenades sur les lieux des contes et légendes locales que tu lui racontes. J'ai pris plaisir à te lire. Bisous
    3
    Lundi 12 Novembre à 19:52

    Un conte ravissant, qui a du tellement plaire à ton petit fils... Merci Azlaïs... J'ai pris un grand plaisir à te lire

    Bisous

    4
    Lundi 12 Novembre à 20:18
    Tu décris les "jeunes fanfarons" avec un vocabulaire riche et coloré, varié. C'est plaisant de lire du-bon français-. Je pense que tu vas nous trouver encore quelques épisodes sur la vie de ces deux tourtereaux.
    5
    Lundi 12 Novembre à 20:19
    LADY MARIANNE

    une belle histoire qui se termine bien-
    de belles photos celle du dragon ! lol on imagine-
    c' est très bien rédigé et imagé-
    j'aime les paillettes au sol tombées de la robe de la princesse-
    la photo de la fin ! bravo mamie et bravo au petit !
    gros bisous-

     

    6
    Lundi 12 Novembre à 20:29

    Bonsoir Azalaïs,

    Et l'histoire se termine bien,comme dans tous les jolis contes.  Bravo! C'est très réussi. J'ai beaucoup aimé. Et oui,le dragon dort... alors...  qui sait ce que l'avenir réserve...

    Bises

    smile

    7
    Lundi 12 Novembre à 20:31

    Une grand-mère qui raconte de si belles histoires, c'est précieux.

    8
    Lundi 12 Novembre à 22:25

    Après cette belle histoire

    un petit verre d'Arquebuse de l’Hermitage aux 33plantes

    http://www.cherry-rocher.fr/fr/gamme-hermitage/?access=ok

    si ça endort un dragon cela devrai  bien m’endormir smile

     

    J'aime la photo du dragon endormi cool

      • Mardi 13 Novembre à 13:57

        Je n'en reviens toujours pas d'avoir trouvé cette pierre sur le chemin

    9
    Mardi 13 Novembre à 08:00

    Une mamie conteuse  quel plaisir pour les petits !

    Gros bisous Azalais 

    10
    Mardi 13 Novembre à 08:11

    Qu'il a de la chance ce petit garçon d'avoir une mamie conteuse...un conte superbe et  si c'est bien vrai qu'on espérait cette belle fin. Le dragon dort encore alors attention où tu mets les pieds en te promenant ! bises et merci pour ce joli conte 

    11
    polly
    Mardi 13 Novembre à 17:52

    Quel beau rire que celui du dragon, et quelle jolie fin, la princesse a bien de la chance car ce petit pâtre n'a pas flanché devant la puissante bête.

    J'aime bien l'idée qu'il était là pour que la belle ait du bonheur, et son rire était aussi celui de la félicité.

     

    merci pour ce moment d'enfance.

     

    Bises Aza.

    12
    Jeudi 15 Novembre à 14:29

    J'aime bien le rire du dragon et la fin inattendue de ce joli conte...Et si nous passons là, nous prendrons garde, on ne sait jamais

    13
    Samedi 17 Novembre à 07:21

    Il a de la chance ton petit-fils d'avoir une mère grand comme toi, son imaginaire est déjà bien présent, bisous plein chère Aza

    14
    Lundi 19 Novembre à 10:40

    Ton histoire est magnifique... j'ai adoré le rire du dragon et le fait qu'il ne soit pas mort.

    Tu as un don certain pour trouver les mots qu'il faut et ton petit-fils a bien de la chance.

    Comme j'aimerais te suivre dans tes balades... Merci pour tout, Azalaïs.

    Bises et douce journée.

    15
    Jeudi 22 Novembre à 18:40
    erato:

    J'ai lu ce conte avec le plaisir d'un enfant , dommage que je ne l'ai pas écouté conté par toi! Un conte de rêve qui unit merveilleusement une Mamie et son petit fils dans les dédales d'une promenade. Quel bonheur! J'aime le dragon endormi ! 

    Merci encore de nous émerveiller , belle soirée, bises Azalaïs

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :