• Yayoi Kusama pour "Le tableau du samedi" de Lady M

     

     

    Je ne connaissais absolument pas cette artiste mais quand j’ai dit à ma petite fille cet été que Yayoi Kusama proposait une de ses « installations » au Centre d’art Le LAIT à Albi, elle a sauté au plafond. Elle avait fait un exposé sur elle cette année et elle était très heureuse de voir une de ses œuvres. Et puis à Albi, nous n’avons pas été dérangés par les autres visiteurs alors que d’après elle, si nous avions été à Paris, nous aurions dû faire la queue !

    Nous avons passé beaucoup de temps dans cette installation pleine de pois et de miroirs. Nous nous sommes bien amusés, mon mari s’est éclaté avec son appareil photo. Je ne vous montre que les images les plus convenables !!!

     

    Yayoi Kusama

     

    Yayoi Kusama, artiste japo­naise, née en 1929, exé­cute ses pre­miers des­sins et aqua­rel­les dans les années 50. Elle manifeste très tôt  un intérêt pour l’art et elle peint et dessine  depuis l’âge de dix ans. Très souvent, elle emmène du matériel dans les champs que tenaient sa famille et passe  des heures à dessiner les fleurs qui s’y trouvent.  

    Mais la petite Yayoi Kusama dessine aussi pour échapper aux hallucinations dont elle est victime. Effectivement, lors d’un dîner de famille, la jeune fille fait pour la première fois l’expérience d’une vision qui changera sa vie et qui influencera grandement son œuvre. « Tout a commencé par les hallucinations » affirme Kusama, dont les premiers souvenirs  remontent à ses dix ans. « Un jour, après avoir vu, sur la table, la nappe au motif de fleurettes rouges, j'ai porté mon regard vers le plafond. Là, partout, sur la surface de la vitre comme sur celle de la poutre, s'étendaient les formes des fleurettes rouges. Toute la pièce, tout mon corps, tout l'univers en étaient pleins » Ces tâches, ces pois seront dès lors omniprésents dans ses œuvres.

    Sa mère en particulier fera tout pour l’empêcher de mener à bien ses projets. Pourtant, en mars 1952, Yayoi Kusama organise sa première exposition personnelle à Matsumoto qui est couronnée de succès.

    À l’âge de 27 ans, elle quitte le Japon pour les Etats-Unis et s’ins­talle à New York jusqu’en 1972, avant de reve­nir vivre au Japon en 1977 où elle vit actuel­le­ment. 

     

    Yayoi Kusama

     

    Aujourd’hui elle est déclarée par les Japonais « Trésor National » et bien qu’elle déclare : « Nous ne sommes que de misérables insectes dans un univers incroyablement vaste », cela ne l’empêche pas d’être fine mouche et de travailler aussi pour des grandes marques de la mode : Lancôme, Louis Vuitton, une marque de téléphone portable …

     

    Yayoi Kusama

     

    "Infinited Mirrored Room - Dots Obsession de Yayoi Kusama est une œuvre immer­sive com­po­sée de miroirs et de "molé­cu­les" gon­flées en sus­pens dans l’espace, dans un monde clos. Le reflet infini des miroirs, l’obses­sion des points appli­qués sur des bal­lons aux formes orga­ni­ques et la cou­leur rouge, trou­blent, fas­ci­nent et per­tur­bent notre per­cep­tion."

    C'est vrai, nous avons été fortement perturbés !!!!!!!

     

    Yayoi Kusama

      

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Août 2015 à 14:28

    J'espère que vous en avez aussi profité pour laisser tomber tous vos poids de la vie, au milieu de tous ces pois cela ne se verra pas bien et que vous en êtes ressorti plus léger ...wink2

     

    Amitié Azalaïs

    2
    Samedi 29 Août 2015 à 14:41

    c'est vrai que nous avons beaucoup ri alors "vive les petits pois"! Je ne sais pas si on pourrait faire la même chose avec des pommes de terre frites!

    N'empêche que le petit pois rapporte, quand on voit le prix d'un de ses téléphone portable, ça laisse rêveur!

    3
    Samedi 29 Août 2015 à 15:43
    LADY MARIANNE

    merci Beaucoup Azalais pour cette belle participation !
    du vécu en plus- ça doit faire drôle d'être ainsi entourée de pois rouges !
    une vision qui lui rapporte plein de petits pois dans la poche !
    je prends ton lien-
    bisous et bon week-end-
    ici du marin ! bof-

    4
    Samedi 29 Août 2015 à 16:46

    j'imagine que cela doit être à la fois fascinant et troublant, un univers un peu obsessionnel qui renvoie son image à l'infini de quoi de sa perception du réel...

    Je découvre, et je crois que moi aussi dans un tel cadre j'aurais photographié sans cesse...

    Bonne fin d'après-midi

    5
    Samedi 29 Août 2015 à 17:08

    c'est vraiment original

    6
    Samedi 29 Août 2015 à 17:08

    Je découvre aussi...


    Merci pour ces images et les informations données.


    Je ne sais pas si j'aimerais me promener dans ce monde un peu étrange.


    Passe une douce soirée.

    7
    gazou
    Samedi 29 Août 2015 à 17:49

    C'est un monde étrange qui l'aide à supporter ses hallucinations...mais dans lequel je ne me sens pas très à l'aise...Le mieux est d elle prendre en riant comme vous l'avez fait...merci de nous la faire connaître, il faut quelquefois du temps pour apprécier

    8
    Samedi 29 Août 2015 à 21:04
    claudine/canelle

    Bonsoir Azalaîs 

    Je decouvre avec beaucoup de plaisir cette artiste 

    Un monde de l'art à part , mais moi j'aime bien 

    C'est bien pour toi d'avoir pu partager ce moment avec ta petite fille 

    Bises 

    9
    Samedi 29 Août 2015 à 22:51
    erato:

    Grâce à toi je découvre cette artiste et ses oeuvres.Un univers particulier, obsessionnel , et angoissant je trouve . Je pense que j'aurais bien photographié.  Un partage avec ses petits enfants , c'est merveilleux.Douce soirée, bises Azalaïs

    10
    Mardi 1er Septembre 2015 à 10:30
    11
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 16:20
    Santounette

    C'est un univers bien surprenant, comme quoi avoir des visions peut mener à la célébrité.
    Merci de nous faire découvrir cette artiste hors du commun

    12
    Samedi 12 Septembre 2015 à 15:26
    LADY MARIANNE

    un coucou du samedi-
    je passais voir si tu as participé au tableau de ce samedi-
    bisous et bon week-end-

    13
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 22:11

     Bonsoir Azalaïs. J'ai déjà entendu parler de cette artiste, notamment par mon fils qui travaillait chez Luis Vuitton, et m'avait parlé d'un sac inspiré par cette artiste.

    14
    Lundi 7 Décembre 2015 à 18:07

    Bonsoir Azalaïs,

    Je découvre cette artiste atypique. Son art est ludique et très particulier.

    Tu te souviens de la pub? " on a toujours besoin d'un petit pois chez soi". Là, on est servi. C'est une avalanche, un ras de marée .

    smile

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :