• Un mot par minute

    Vous le savez, je participe de temps en temps à des ateliers d’écriture organisés par  le Centre d’art le LAIT  à Albi qui organise des expositions d’un genre un peu particulier.  Les ateliers d’écriture ont toujours comme support l’expo en cours et les textes qui en résultent  ne sont pas toujours faciles à mettre en ligne sur mon blog car ils sont parfois tellement liés aux images et aux vidéos qu’ils n’ont plus de sens s’ils sont proposés sans eux.

    Cependant, l’atelier débute toujours de la même façon par un petit exercice que vous pouvez peut-être vous amuser à faire chez vous. L’animatrice a un chronomètre, elle propose un mot au hasard et nous devons écrire pendant une minute autour de ce mot. Quand la minute est écoulée, c’est au tour de la personne suivante de donner son mot et ainsi de suite. Lorsque le tour de table est terminé, les participants lisent leurs textes et cela donne des résultats toujours surprenants. C’est l’un de ces textes que je vous propose aujourd’hui. Le lieu où se déroule les expos et l’atelier, d' anciens moulins situés au bord du Tarn, influence souvent les textes car la présence du fleuve est très sonore.

     

    Un mot par minute

     

    Les mots soulignés sont les mots proposés

     

    L’atmosphère paraissait étonnamment calme et pourtant, il flottait dans les airs un parfum d’inquiétude tranquille, une sorte de brouillard pailleté d’une substance étrange, presque palpable. C’était comme un pont invisible jeté entre les deux berges de la rivière agitée  sans cesse par le remuement d’une  eau venue d’on ne sait où. Peut-être de la source qui filtrait un peu plus haut entre les arbres. Il fallait bien qu’il se décide à reprendre sa route même s’il restait seul désormais car le soldat qui l’accompagnait jusqu'à présent ne bougeait plus. Où aller ? Rien ne pouvait lui indiquer la bonne direction. En dehors du murmure des eaux, tout s’était tu autour de lui depuis cette nuit où il s’était faufilé dans l’étroitesse du boyau sombre qui s’était bruyamment ouvert devant lui. Depuis, plus rien ! Il était frappé d’une sorte d’amnésie et rien ne faisait plus sens. Pourtant, il lui restait encore en tête le souvenir de ces lueurs qui embrasaient la nuit, l’odeur de la soupe, celle du tabac de la dernière cigarette, celle aussi d’un verre de vin âpre et fort qui lui avait soulevé l’estomac mais surtout celui de la peur, oui, la peur qui lui broyait son âme. 

     

    Voilà, si ce petit exercice vous a inspirés dites-le moi.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 16:34

    J'aime beaucoup participer à des ateliers d'écriture. Ils stimulent ma créativité.
    Bravo pour ce texte écrit en 8 minutes... C'est une performance. Serais-tu arrivée à cette performance sans l'atelier d'écriture ? Bises

    2
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 19:01

    je suis admirative et je me demande comment vous faites !
    je serais bien incapable d'écrire ainsi sur "commande", avec en plus une contrainte de temps

    je rêve en marchant ou jardinant et cela vient ou pas ..

    alors là , je poserais d'entrée de jeu mon stylo pour vous regarder !

    cool

    belle soirée , j'espère que tu vas bien, bises

    3
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:07

    c'est beaucoup plus simple que ça en a l'air, il suffit de se laisser aller,

    4
    Polly
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:22
    Polly
    Joli tour inquiétant entre les eaux et l'amnésie. Mystère des mots qui jaillissent et nous entraînent on ne sait où.
    5
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 21:24

    Je crois que je vais proposer cet exercice à l'atelier lecture où je dois aller ce mois-ci, nous avons décidé d 'écrire nous-même un peua avant d eparler de nos lectures

    6
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 22:50
    erato:

    Je suis étonnée et émerveillée de la cohérence du texte avec des mots proposés au hasard .Il faut avoir une imagination rapide qui enchaine bien chaque idée.

    J'aime beaucoup !

    Belle soirée, bises Azalaïs

    7
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 00:02

    bonsoir Aza
    on dirait un de tes propres textes ?
    en tout cas, je le trouve très beau
    bucolique et poétique

    en une minute ?
    remarquable,
    bravo !

    ou je n'ai pas compris la règle du jeu ?
    ou alors c'est une après l'autre qui ajoute ses mots aux mots de la précédente
    sur le même texte, le même papier ?

    faut dire que n'ai jamais participé à ce genre d'atelier,
    gribouilleur solitaire...
    pas important, je dois avoir l'esprit un peu "bouché" ce soir...

    excuse-moi, je lis les commentaires : 8 minutes !
    pour 8 mots, et 8 personnes ?
    ouf ! ça va mieux !!!
    tant pis, je te laisse ma prose quand même...
    si tu le veux bien
    "modère"-la, c'est aussi bien

    bonne soiree
    bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 06:25

    Bravo, j'admire. Je suis bien incapable d'une telle chose... pas douée pour les mots.


    Très bonne journée

    9
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 08:11
    Santounette

    Ce jeu d'écriture suppose d'avoir une grande vivacité d'esprit, il est très joli ce texte.
    J'aurais bien du mal à écrire un texte cohérent en aussi peu de temps  c'est une petite performance.
    J'aime bien l'endroit, le pont sur la photo est superbe.
    Bonne journée
    Bises

    10
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 18:38

    merci à tous, c'est un peu comme de l'écriture automatique, on fonce et on ne se pose pas trop de questions. Il faut que j'essaie d'en trouver un autre.

    Jean-Marie, le texte est entièrement de moi. Il faut écrire à partir des mots donnés à tour de rôle, c'est un peu stressant mais tout compte fait on y arrive très bien

    11
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 09:03

    Il va falloir que j'essaie au prochain "Nid des mots", je ne sais pas qu'elle sera la réaction, mais l'exercice en soi est intéressant...

    Bravo pour ton texte, j'imagine que les première fois on doit un peu cafouiller...

    12
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 15:34

    Gazou, ABC, j'espère que cela vous amusera, montrez moi vos textes, si vous le voulez bien

    13
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 22:39

    comme j'aimerai participer à de tels ateliers et un texte merveilleux

    14
    *
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 13:06
    Si les mots se dessinent
    L'histoire s'imagine
    Et le temps ne garde de l'instant
    Qu'une aubade a l'Ame pensee
    15
    Mardi 16 Septembre 2014 à 20:19

    Curieusement, j'ai toujours eu peur de m'inscrire à un atelier d'écriture... :(


    Mais il faudra que je m'y résolve si je veux progresser.


    C'est un très beau texte, Aza.


    Passe une douce soirée. Bisous.

    16
    Mardi 16 Septembre 2014 à 22:40

    tu es déjà rentrée? J'espère que tu vas nous raconter tout cele

    bises et bonne soirée

    17
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 17:19

    Je suis rentrée... mais je suis encore en train de ranger les photos et le déballage du voyage... ;)


    Je vous raconte dès que possible.


    Passe une douce soirée Aza. Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :