• Juste avant la fermeture de la médiathèque j'ai emprunté un peu au hasard les quelques livres qui restaient sur la table des nouveautés dont un livre d' atelier poétique avec des exercices amusants qui changent un peu des sempiternels acrostiches. Je voulais partager avec vous un premier exercice:

    "Prenez une feuille blanche sur laquelle vous laisserez votre main gribouiller librement avec de temps en temps quelques mots qui surgissent sans contrainte. Puis écrivez un poème avec quelques uns de ces mots"

     

    Gribouillipoème

     Et voilà ce que ça a donné:

     

    Même si

    le cœur des fleurs

    s'oublie

    dans les yeux des fenêtres

    les sentes des forêts

    sont toujours les gardiennes

    de la saveur des feuilles

     

    Gribouillipoème

    A vous de jouer si le cœur vous en dit

     


    22 commentaires
  •  

    Paroi

     

    Je voudrais peindre un mur,

    Non pas un mur de briques,

    Mais un mur de soleil,

    Avec dedans sa peau

    Un coulis d’ocre jaune,

    Des rayons de silence

    Où glisseraient des ombres,

    D’invisibles fissures

    Lustrées de sèves anciennes.

     

    J’y laisserais ma trace,

    Tatouage fossile

    Sous les replis rugueux

    D’un chaulage léger

    Et puis je migrerai

    Vers un nouvel espace

    Terres d’ombres brûlées

    Striées de veines bleues.

     

    Paroi

     

    * Basilique Saint Julien de Brioude


    23 commentaires
  • Sur mon chemin j’ai rencontré

    La fille du coupeur de paille

    Sur mon chemin, j’ai rencontré

    La fille du coupeur de blé…

     

    La fille du coupeur de paille

     

    Avec un chalumeau, elle écrivait au ciel

    Le flot tranquille des nuages.

    Elle dessinait la terre,

    La  portée des sillons

    D’où jaillira bientôt

    Le chant joyeux des herbes folles,

    Le désir impatient du blé neuf

    Au début des semailles.

     

    Oui, oui j’ai rencontré

    La fille du coupeur de paille

    Oui, oui, j’ai rencontré

    La fille du coupeur de blé…

     

    La fille du coupeur de paille

     

    L’automne s’est posé

    Sur la tête étoilée

    Des tournesols pensifs

    Et moi je vais marchant

    M’essayant à saisir une poignée de mots

    Qui me diraient enfin 

    Où glissent mes années

    Dans le roulis des feuilles mortes

    Dans le vent buissonnier

    Qui bouscule en riant

    La cime ébouriffée

    Des gentils peupliers

    Dans les airs oubliés

    Des rondes vagabondes.

     

    Oui, oui, j’ai rencontré

    La fille du coupeur de paille…..

     

    La fille du coupeur de paille

    un petit clic sur les photos svp

     


    24 commentaires
  •  

    Chagrins

     

    Cette trouée d’or pâle

    Très bas sur l’horizon,

    Un bout de ciel doré

    Embrasse les branchages,

    Vent du jour qui se meurt

    Vent des feuilles qui vibrent

    Les ombres du couchant

    Chuchotent sous la brise

    La tourterelle est là

    Fidèle,

    Effleurant le silence

    Pourquoi tant de douceur ce soir

    Dans cet élan de vie qui passe ?

     

    Je voudrais le saisir,

    Lui dire

    Que je ne suis pas morte encore

    Que le désir est là

    Et la faim et la soif

    Et le besoin urgeant

    D’un ailleurs qui m’attend.

     

    Le Temps  passe, invisible

    Mais je sais bien qu’autour de moi

    Se tissent des chagrins

    Se construisent des murs

    Et se forgent des chaînes

    Qui vont me diluer

    M’absorber, me dissoudre

    Dans un torrent de mots

    Que rien jamais

    Ne pourra endiguer

    Pas même

    Le fardeau de mes larmes.

     

    Qu’importe,

     Tant qu’il reste en mon cœur

    La force et la grâce de l’émerveillement.

     


    53 commentaires
  • Parfois, chez le kiné,le temps me dure alors je m'évade

    comme je peux!

     

     

    Polka piquée chez le kiné

    Dehors

    La neige virevolte

     

    *

    Cannes anglaises au placard

    Je reprends le balai

    Obsessions  ménagères

     

    *

    Cahin-caha dans le jardin

    Sur la pelouse

    La corneille s’esclaffe

     

    *

    Défi de l’escalier

    Tous les jours une marche

    Ivresse des  petites victoires

     

    Azaïkus chez le kiné


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique