• Partage

     

     

    De gueule et de sang

    Déchirure  fossile

    L’arbre  qui  s’écartèle

    S’étonne sous les branches

    Car il peut dire encore

    Sa chair éparpillée

    Au bois vif des forêts

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Septembre 2015 à 10:31

    C'est très beau mais cela fait mal de le voir ainsi. Beau week-end

    2
    Samedi 5 Septembre 2015 à 10:40

    oui, j'ai eu mal aussi, c'est sans doute pour cela que j'ai pris la photo

    3
    Samedi 5 Septembre 2015 à 10:59

    Ta page est magnifique, image et mots.


    C'est terrible de voir cet arbre ainsi, ensanglanté.


    Comme un animal acculé... il hurle à la mort qui l'attend.


    Martine a raison, ça fait mal.


    Passe un bon week-end, Azalaïs. Bises.

    4
    Samedi 5 Septembre 2015 à 11:02
    LADY mARIANNE

    ho c'est émouvant , cet arbre souffre et s'accroche à la vie !!un bien beau partage !bisous !

    5
    Samedi 5 Septembre 2015 à 11:17

    Une photo choc qui écorche...

    6
    Samedi 5 Septembre 2015 à 14:54

    Une belle photo et un beau poème qui vont très bien ensemble..Merci Azalaïs !

    7
    Samedi 5 Septembre 2015 à 21:09

    impressionnant!

    8
    Samedi 5 Septembre 2015 à 22:26
    erato:

    La photo de cet arbre est émouvante et fait mal! Tes mots sont magnifiques .

    Douce soirée, bon dimanche , bises Azalaïs

    9
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 07:09

    Les arbres aussi ont un coeur...


    Mots et photo MAGNIFIQUE


    Merci Azalaïs

    10
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 14:17

    Il crie sa rage de vivre

    à la face du monde

    pour éveiller les consciences

     

    Mes pensées t'accompagneront tout au long du chemin

    bon courrage

    AMitié Azalaïs

    11
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 16:23
    Santounette

    J'ai pris peur en regardant la photo, j'ai cru qu'il s'agissait d'un animal.
    Pauvre arbre, c'est triste de le voir ainsi.
    Bonne fin d'après-midi

    12
    mpolly
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 18:20
    mpolly
    J'ai vraiment cru à première vue que c'était la chair d'une bête, les chasseurs vont bientôt occuper les forêts. C'est fort en symbole, ça écorche la sensibilité.
    J'aimerai qu'on manifeste autant d'empathie pour toutes ces bêtes qu'on tue à la chaîne après des conditions de vie déplorables.

    Bises
    13
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 22:33

    je crois pourtant que les choses bougent peu à peu, il y a de plus en plus de gens qui changent leur mode de consommation Rien que dans la classe de ma petite fille cette année grâce au militantisme d'un élève, ils sont une dizaine à être devenus végétariens et eux même à leur tout informent, convainquent, font partie d'un immense réseau

    14
    Mardi 8 Septembre 2015 à 12:06

    cela surprend

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 07:50

    Des lignes bien menées comme à ton habitude chère Aza.
    T'embrasse

    16
    Lundi 21 Septembre 2015 à 17:42

    Coucou Aza

    Déchirant ! jamais vu ça ?! J'ignorais que les arbres saignaient rouge ???

    J'ai d'abord cru à une bête écartelée...

    Ton texte est vraiment beau et très parlant

    Bravo Aza et Merci bcp

    17
    Mardi 22 Septembre 2015 à 09:06

    Coucou ! Merci de ton petit comm sur mon blog d'écrimagine  :) oui, en effet, ça fait longtemps, trop longtemps... je n'y croyais pas trop non plus... mais quelque chose me manquait et c'était ça : écrire, imaginer, partager.


    J'ai déjà commencé le début du commencement de l'histoire ha ha j'espère pouvoir déjà poster cela ce soir.


    A bientôt donc


    Ton poème et ta photo : choc ! jamais vu ça, rouge pareil, déchirement sanglant.

    18
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 18:57

    Image forte et dure, mais un bien joli poème!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :