• Où sont les ânes ??? 1ère partie

     

    L'âne Ananas  1ère partie

     

    L’âne Ananas était d’un naturel curieux. Tout petit déjà, il aimait flâner au milieu des gentianes du pré pour y observer à loisir le petit monde laborieux des insectes. Il était surtout fasciné par l’ingéniosité des fourmis qui ne reculaient devant rien pour aller jusqu’au bout de leur tâche. Parfois, il s’amusait à installer sur le passage de leur caravane affairée des obstacles variés, de minuscules rivières, des labyrinthes compliqués, des murs de lianes, des dos-d’âne, juste pour voir comment elles allaient s’organiser entre elles et parvenir à dompter les nouvelles données du terrain. Ce furent ses premières expériences.

     

    Bientôt, il lui fallut aller à l’école, mais au lieu d’ânonner son alphabet avec les autres, tout comme le cancre de Prévert ou l’étranger de Baudelaire, il s’évadait par la fenêtre de la classe pour observer le ciel et les nuages, « les merveilleux nuages ». Il se perdait souvent dans la contemplation des rayons de lumière qui projetaient les ombres des arbres au plafond de la classe. Cela dansait, cela bougeait, racontait des histoires à n’en plus finir.

     

    L'âne Ananas  1ère partie

     

     

    Sa maîtresse, une vieille ânesse anorexique se fâchait souvent contre lui et l’envoyait au coin en le traitant d’analphabète. Mais Ananas était d’un naturel doux et docile et plutôt que de ressentir de l’animosité contre elle, il s’y rendait en agitant gentiment ses oreilles et sa queue. C’est en découvrant ce spectacle mouvant sur le mur du fond qu’il eut l’idée d’un théâtre d’ombres. Sa queue devint un gros anaconda dissimulé dans la savane, ses oreilles un oiseau, un papillon, un deltaplane, ou bien deux petites korriganes perdues dans la forêt. Quant à ses pattes, il les fit sautiller joliment dans une sorte de pavane pleine de grâce. Bien sûr, toute la classe ricana. Mais au lieu de le féliciter pour son inventivité (pour l’anecdote, il venait tout de même d’inventer l’ancêtre du dessin animé) la maîtresse le mit à la porte en le traitant d’anarchiste et elle déclara excédée que ce n’était pas avec de telles âneries qu’il allait se trouver un maître à la foire d’Annecy. Peut-être devrait-il songer à se construire une cabane au fond des bois pour devenir anachorète.

     

    L'âne Ananas  1ère partieL'âne Ananas  1ère partie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    à suivre ....

     

    Annexe  : Cette histoire un peu bête m’a été inspirée par les dessins de Phillipe Geraud qui décoraient  les murs d’un gîte dans lequel j'ai dormi lors d’une randonnée. Si par le plus grand des hasards ce dessinateur passe par là  et s’il offusque de voir que j'ai utilisé ses dessins sans sa permission,  qu’il me le dise, je les enlèverai aussitôt. Merci à lui

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mars à 08:37

    Comment pourrait il s'offusquer de voir toute cette prose se marier délicieusement avec ses amusants croquis d'un animal fort sympathique au demeurant. Je pense même qu'il sera fier de ce conte "dédié". Beau mariage du croquis et des mots. On en redemande. 

    2
    Vendredi 19 Mars à 08:41
    erato:

    Je me suis régalée, j'ai souri , j'ai suivi cet âne avec délice .Quel beau conte !Un âne qui possède un trésor dans son regard , ses pensées , son âme et qui n'est pas compris .C'est souvent cela , si l'on ne rentre pas dans le moule traditionnel . Je lui souhaite de construire une cabane au fond du bois et peut-être de créer une communauté qui sera heureuse d'être elle-même.

    Quand je prends mes chemins de randonnée , je deviens anachorète mais il faut revenir !!!

    J'attends avec l'impatience de l'enfance , la suite!

    Merci pour ce moment magique , je te souhaite une douce journée , bises Azalaïs

    3
    Vendredi 19 Mars à 08:42
    erato:

    J'ai oublié de te dire que les croquis sont beaux et expressifs et qu'ils sont en harmonie avec ton texte. 

    4
    Claudine/canelle
    Vendredi 19 Mars à 09:07

    Je doute qu'il vienne te reprocher ton partage du jour entre ce joli petit âne et cette histoire elle aussi si jolie !..un bel hommage en fait que tu lui offres en cadeau ! A suivre bien sur 

    Bises Azalais

    5
    Vendredi 19 Mars à 09:09

    Rien de bête que du sérieux... Images et mots se mariant à ravir, et tu nous ravis, sans conteste.

    6
    gazou
    Vendredi 19 Mars à 09:09

    Je me suis régalée avec cette histoire pour le moins originale et j'attends la suite

    C'est vrai, il y a une belle harmonie entre tes mots et les images que j'ai beaucoup aimées

    7
    Vendredi 19 Mars à 09:16

    Ben dis-donc, quelle bonne idée que ce conte, j'adore et j'attends la suite avec impatience. Je suis d'ailleurs sûre que tout finira bien pour notre âne.

    Bravo

    8
    Vendredi 19 Mars à 09:43
    Ton histoire n'est pas bête du tout, j'ai beaucoup aimé et j'attends la suite. Bon weekend et bises.
    9
    Vendredi 19 Mars à 10:09
    Je connais des enfants qui sont pareils à cet ange. Ces dessins sont superbes et ton texte aussi.
    Bises
    10
    Vendredi 19 Mars à 10:10
    Âne au lieu de ange, quoique ..
      • Vendredi 19 Mars à 10:46

        être ange dit l'âne et il s'envole !

    11
    Samedi 20 Mars à 05:31

    Bonjour Azalaïs,

     

    Elle n'est pas un peu bête ton histoire. Bien au contraire. Je la trouve adorable et sur ce, je vais vite découvrir la suite

    yes

    12
    Samedi 20 Mars à 10:18

    J'aime ces mots plein de vie et de sourire

    qui complètent si parfaitement les dessins

    une belle histoire pleine d'humanité

    :-)

    13
    Lundi 22 Mars à 15:42

    Je suis bien persuadée que s'il passe par là il ne sera pas du tout offusqué de voir à quel point ses dessins t'ont inspiré ! J'adore l'histoire de ce petit âne, déjà je trouve qu'il a un joli nom et ensuite, il est curieux et poète à la fois et a tout pour me plaire. Je vais donc m'empresser de venir découvrir la suite... Bises et merci de ce partage

    14
    Vendredi 26 Mars à 08:45
    Je crois qu'il serait plutôt heureux de lire cette très belle histoire... j'adore !
    15
    Dimanche 28 Mars à 09:47

    Quel plaisir cette "animalisation"!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :