• Naissances surprises

     Vous n'êtes pas sans savoir que notre amie Quichottine a pour nous de grands projets. J'avais écrit un premier texte sur La Petite Fabrique mais une aventure cet été m'a donné envie de changer de personnage. Je vous laisse deviner de qui il s'agit et j'espère de tout cœur que vous serez nombreux à nous suivre dans cette aventure.

     

    Comment décrire ce qui m’arrive ? Pensez donc, à mon âge ! Et puis je suis si fatiguée ! Je me sens tellement usée et tout à fait incapable de gérer une nouvelle fois ce petit miracle bien ordinaire sans doute, mais qui peut illuminer un temps la plus misérable des vies. Et puis j’ai déjà connu tant de chagrins, de désespoirs ! J’ai déjà pleuré tant de fois sous la lune ! Pourrais-je supporter de tout perdre à nouveau? Cette fois c’est sûr, je n’y survivrais pas !

    Quand les douleurs m’ont prises, j’étais si loin de me douter qu’il m’a fallu improviser, m’installer à la va-vite dans une cagette abandonnée tout au fond d’un vieux hangar en ruine. Je ne vais pas pouvoir rester là bien longtemps je le sais. Le sol est déjà très humide, des courants d’air partout qui risquent de me donner la fièvre. Et si jamais il pleut, c’est le déluge assuré sur toute la portée.

    Pour l’instant tout va bien, le temps est doux et ils ont l’air bien vifs. Quant à la nourriture, j’ai mes habitudes, une adresse surtout où l’on ne me chasse pas à coup de cailloux en me traitant de « sale bête, de  noiraude, de diablesse ». C’est qu’il ne fait pas bon être noir par ici ! Ma patte droite est encore lourde de trois grains de plomb qui m’ont surprise alors que je guettais un mulot dans un champ.

    Célestine, la femme d’Alfred m’appelle « Minette, ma Belle, ma Douce, ma Mimine »  et ne me refuse jamais une assiette de pâtée quand je pointe mon nez sur le toit de la grange. Elle voudrait bien pouvoir me caresser un peu mais dès qu’elle tend la main, je me dérobe. Ce n’est pas très charitable je sais bien mais depuis que je me suis retrouvée enfermée dans un sac de toile de jute et balancée dans une poubelle avec mes cinq chatons, je suis devenue méfiante.

    Aujourd’hui pourtant, il va falloir que je me décide à lui faire confiance. Ces quatre petits, mes derniers je le sens bien, je ne veux pas les perdre et l’orage menace. Allez ma vieille, ou c’est l’orage ou bien c’est Célestine.

    Dès qu’elle m’a vue avec mon chaton  dans la gueule, elle s’est précipitée en essuyant ses mains dans son grand tablier de drap bleu.

    -         Ben ça alors, mais qu’est-ce que tu nous emmènes là ma belle minette ? Il est à toi ce petit noiraud ? Mais tu ne peux pas rester sur ce toit ! Tu vas te faire tremper ! Et ton petit, tu n’y penses pas ? Tu es une drôle de mère quand même ! Viens, si tu veux, je t’ouvre la porte de l’écurie. Tu y seras bien tu sais ! Alors, tu te décides ? Ah ! Voilà, c’est bien. Regarde, je t’ouvre la lucarne comme ça tu pourras ressortir à ton aise quand la porte sera fermée. Qu’est-ce que tu en dis ? Lubie te tiendra chaud. Elle est un peu perturbée en ce moment avec ce mariage qui se prépare mais ça lui fera de la compagnie. Mais dis-moi, tu n’en a fait qu’un ou bien il y en a d’autres ?

    Alors j’ai planté mes yeux dorés teintés de verts dans ses grands yeux dorés teintés de bruns tendres, je lui ai abandonné mon chaton dans le creux de son tablier et j’ai sauté par la lucarne pour lui emmener les trois autres. À chacun de mes voyages, elle était là qui s’affairait, apportant un bol d’eau, une assiette de pâtée, une couverture bien chaude puis elle m’a caressée en me disant : « Tu vas voir, tu vas être à ton aise ici, ça va bien se passer, repose-toi ! » Ses mains étaient douces et légères comme des ailes et mon dos frissonnait de sensations nouvelles. Elle avait l’air si heureux de nous avoir là tous les cinq, rien que pour elle que je me suis laissé faire.

    Je me suis allongée sur la couverture et j’ai léché longuement mes petits avec le cœur gonflé de reconnaissance pour cette femme et pour le ciel qui me faisait ce merveilleux cadeau. Et eux, insouciants et heureux, plongèrent dans la tiédeur de mon ventre pour se gorger du lait de mes tétines offertes.

    (à suivre)

    Naissances surprises

    Cette histoire est inspirée de faits réels


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Août 2014 à 15:47

    Un texte bien émouvant pour moi. Je nourris en Vendée une jeune petite chatte noire SDF, elle était très sauvage au début, j'ai réussi à l'apprivoiser un peu mais elle reste toujours méfiante. Mes autres voisins la nourissent aussi et on s'est cotisé pour la faire opérer. On l'a appelé minette, c'est la chatte à personne et à tout le monde et elle ressemble tellement à celle de ta photo. Bises

    2
    Jeudi 28 Août 2014 à 15:58

    merci de ta visite Martine,

    cela fait deux ans que nous nourrissons cette chatte noire qui ne se laisse pas approcher, elle vient  juste au bord du toit pour réclamer sa pitance et puis au mois de juillet, juste avant un orage elle est arrivée avec un chaton dans la gueule dont visiblement elle ne savait que faire. Je lui ai ouvert la porte du garage, je lui ai installé une caisse avec une couverture et elle est partie aussitôt chercher les trois autres. Cette attitude nous a beaucoup surpris et nous sommes allées la voir tous les jours avec ma petite fille qui était ravie. Nous avons réussi à placer tous les chatons, ouf!

    3
    Jeudi 28 Août 2014 à 18:19
    mpolly

    Belle rencontre, belle confiance. La voilà enfin à l'abri. Ce n'est pas évident d'approcher les chats errants, ils ont souvent souffert de la méchanceté des humains.

    ici, aussi, cinq rescapés, la plus difficile à approcher est Mina, une toute petite boule noire, elle ne fait confiance qu'à mon amie.

     

    Merci pour ce partage.

    4
    Jeudi 28 Août 2014 à 19:40

    combien émouvant !

    elle a trouvé en toi un magnifique porte-parole !

    bises et belle soirée à toi

    5
    Jeudi 28 Août 2014 à 21:36

    tu nous racontes ça à merveille...Merci!

    6
    Jeudi 28 Août 2014 à 21:58

    bonsoir, Aza
    Tu vas bouleverser tout le monde avec cette histoire
    si magnifiquement et si simplement racontée
    et moi le premier!
    c'est gentil
    c'est émouvant
    Une excellente idée
    original !
    un mariage vu par un personnage imprévu !
    merci !

    bonne soirée
    gros bisous

    7
    Jeudi 28 Août 2014 à 22:44
    erato:

    Une histoire émouvante et tellement belle .

    C'est un beau texte pour l'idée de Quichottine.

    Belle soirée , bises Azalaïs

    8
    Jeudi 28 Août 2014 à 22:47
    Santounette

    J'ai récupéré deux minous abandonnés, ils sont heureux avec moi.
    J'espère que ta petite histoire va bien se terminer.
    Bonne soirée
    Bises

    9
    Vendredi 29 Août 2014 à 00:10

    quelle belle histoire et quel bon coeur cette Célestine

    10
    Vendredi 29 Août 2014 à 07:23

    Une histoire incroyablement belle et émouvante.


    Merci

    11
    Vendredi 29 Août 2014 à 10:38

    Magnifique !!!!


    Te dire que j'adore ne suffirait pas... Tu as une sacrée bonne idée !


    Ton écriture me ravit, comme toujours.


    Quel beau personnage tu nous offres là... c'est merveilleux !


    Merci de tout coeur, Azalaïs.


    Bisous et douce journée.

    12
    Samedi 30 Août 2014 à 09:44

    comme j'aime retrouvé ton phrasé, le vécu se devine sous chaque mot...

    Bonne année scolaire à ta petite fille...

    13
    Lundi 1er Septembre 2014 à 18:15

    Moi aussi, j'ai beaucoup, beaucoup aimé ! Mais ce n'est pas une raison pour te fréquenter de trop près... Tu as la griffe acérée et une détente que j'ai eu l'occasion de tester chez ceux de ta race ! Je ne suis qu'une pauvre mouche et non un mets de roi... Et puis, dans les écuries, il y a trop de toiles d'araignée !

    14
    Lundi 1er Septembre 2014 à 22:57

    Pourtant les mouches aiment bien les chevaux Galet et pour l'instant, je n'ai pas trop le temps de chasser les mouches, j'ai trop à faire!

    15
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 22:39
    Cécile MdL

    Bonjour, c'est Octave et z'ai la larmichette à l’œil moi maintenant, alors c'est promis juré je ne ferai jamais de mal à tes chatons ni à toi mais je pourrai quand zouer avec quand ils seront un peu grands ? Et puis, si tu es dans l'écurie avec Lubie, il pourra rien t'arriver, tu as vu, Lubie, elle est grande comme le ciel !

    Câlins à tous les cinq et bisous à ma jument préférée

    16
    Samedi 6 Septembre 2014 à 21:32
    erato:

    La photo de mon bandeau a été prise dans l'Héraut , les gorges de la Vis , peu après Navacelle et Madières. 

    Je te souhaite une douce soirée

    Bises Azalaïs

    17
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 00:15

    merci Erato

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    Ava
    Samedi 4 Octobre 2014 à 16:04
    Ava

    J'adore un régal pour les amoureux des chats comme moi ! bravo, j'aime le style de la narration, les détails. waouh !yes

    19
    Lundi 13 Octobre 2014 à 18:57

    Et c'est comme cela que commence une grande histoire d'amour. Chez toi et tous ceux qui les aiment.J'aimerais bien être à plus tard pour voir Minette étudier d'un oeil peut-être malicieux, les invités de ce mariage.

    20
    Jeudi 16 Octobre 2014 à 21:43

    Je viens chez toi, via "le mariage" ...Quel beau texte ...j'adore les chats. J'en ai avais encore 6 il y a un an. Le plus vieux "s'en est allé" , le plus jeune très malade est "parti" il y a peu ; la petite minette identique à celle de ta photo a choisi une autre maison tout près; je la vois encore mais elle ne s'approche pas...Restent à la maison 2 fifilles qui font la loi et un tout gentil petit mâle tigré.

    Pour "le mariage" , je viens de m'inscrire pour cette anthologie ; je serai une mouette.

    Merci pour Minette yes  *** Passe un bon weekend.

    Francine Clio.

    21
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 15:06

    je découvre avec tendresse et émoi cette douce boule de poils noirs, je ne peux que succomber devant tant de douceur, amoureuse que je suis de mes minettes !


    J'adore l'idée de ces compagnons de mariage


    bravo pour ce texte magnifique

    22
    Mardi 21 Octobre 2014 à 19:44

    Très beau texte très émouvant et superbement bien écrit ! La raison de ce texte est formidable !!!

    Bravo ! J'aimerais bien lire les autres....

    Plein de succès pour votre Association et grosses bises à tous les enfants malades qui en bénéficieront ....

    Merci pour l'espérance que vous apportez !

    23
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 09:49

    Très belle hiostoire émouvante de cette Minette et que de détaille belle narration.... Pas facile approcher un chat sauvage.. Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :