• Michaël Greshny

     

    Je vous ai déjà parlé de Nicolaï Greschny , héritier d’une lignée ininterrompue de fresquistes, peintres d’icônes, depuis le XIVe siècle.

    Je voulais aujourd'hui, vous parler de son fils Michaël 


    Il commence sa carrière artistique très jeune puisque dès l’âge de quatre ans Michaël avait déjà le pinceau à la main et devait suivre pas à pas les enseignements de son père.

    "Je ne peux pas dire qu'il me forçait mais si je faisais autre chose, il me disait que je perdais mon temps" se souvient-il. 

    Quelques années plus tard il peint ses premières icônes et, accompagnant son père sur les sites où il travaille, Michaël apprend l'art de la fresque.

    Nicolaï Greschny et son fils Michaël, en 1964-65, à Mirefleurs (Puy de Dôme). Photographie de sa femme, Marie-Thérèse Greschny. Collection particulière.

     

    C'est ainsi qu' il réalise sous sa direction, puis seul de nombreuses fresques dans le Tarn, l’Hérault, le Tarn et Garonne.

     

    Michaël Greshny

     

    La fresque n’est pas qu’un bel ensemble pictural coloré. Elle est aussi une page de lecture murale qui s’adresse aux yeux, à l’intelligence et au cœur de ceux qui la regardent. Ainsi le fresquiste serait un évangéliste à sa manière.

    Dans ce Christ en gloire qui attire tout de suite le regard quand on entre dans l'église de Nages (Tarn), tout est lecture, tout est sens, même la position des doigts.

    Contrairement aux représentations occidentales, où elle porte des vêtements bleus ou blancs, Marie suivant la tradition byzantine a un manteau pourpre comme l'impératrice de Byzance.

    Le thème du Christ entouré de Marie et de saint Jean Baptiste est appelé dans l'église d'Orient "La Deisis" et signifie la crainte et le respect.

    Michaël Greshny

     

    Sur le mur du fond de l’église, une représentation du jugement dernier avec des éléments empruntés à plusieurs textes bibliques. Tout en bas à droite, l’artiste a représenté un passage de l’ Apocalypse avec cet ange qui enroule le ciel : « Le ciel se retira comme un livre qu’on roule » (Les livres étaient à cet époque des rouleaux)

     

    Michaël Greshny

    Au plafond l’Annonciation. Lorsque l’ange Gabriel apparaît, Marie est en train de filer de la pourpre pour réparer une partie endommagée du voile du temple de Jérusalem, voile qui fermait le Saint des Saints où se trouvait l’arche d’Alliance. Seul le grand prêtre pouvait y pénétrer une fois par an et encore fallait-il qu'il entre avec des clochettes aux vêtements et une corde accrochée à la cheville pour qu'on puisse le sortir de ce lieu en cas de malaise.

    Au dessous, une représentation de la Vierge du Signe qui porte le Christ en son sein.

    D'autres images de l'église de Nages sont visibles ici

    L'art des Icônes conduira tout naturellement Michaël Greschny à créer également des oeuvres  en bijouterie et en orfèvrerie notamment pour la maison Cheret de Paris. Ses créations sont religieuses et profanes. Sa maîtrise des techniques d'émaillage selon la tradition russe donnera naissance à une magnifique collection d’oeufs-breloques pour la maison Fabergé-Joaillerie .

    Je vous invite à aller visiter son site pour voir dans la galerie les bijoux, les icônes, les fresques.

    Formé également aux procédés des peintres anciens, Michaël pratique aussi bien la peinture à la cera colla (l'encaustique des romains ou cire punique), la cire chaude (tels les portraits dit "du Fayoum") les techniques  des maîtres du Moyen-Age et de la Renaissance, que les techniques de l'art classique des XVIIe et XVIIIe siècles.

    Sources: La revue du Tarn , hiver 2014

    Michaël donne aussi des cours, organise des stages, dans lesquels il initie ses élèves à toutes sortes de techniques. Cela me donne l’occasion de vous montrer une autre de mes icônes réalisée dans son atelier.

     

    Michaël Greshny

    Il s'agit d'une représentation de la rencontre du Christ avec la Samaritaine.

     

    Si le cœur vous en dit, tentez donc l'expérience, ce sont des journées où règne une atmosphère conviviale et familiale, une pause en dehors du temps.

     

    En ce moment Michaël est en train de vivre à nouveau une grande aventure puisqu'il peint une fresque pour décorer la coupole de église chaldéenne St Thomas  à Sarcelle. Il nous propose de vivre cette grande aventure jour après jour, en direct sur son blog.


    Pour le tableau du samedi

    Je m'absente une semaine et je ne pourrai donc pas venir vous voir. À bientôt!


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Mai 2015 à 15:39
    claudine/canelle

    Merci pour ce lien  j'aime cet art !

    Ton îcone est vraiment très réussi , beaucoup de lumière !

    Passe une bonne semaine 

    Bonne soirée 

    Bises 

    2
    Samedi 2 Mai 2015 à 15:55

    c'est le fond à la feuille d'or qui lui donne cette lumière Claudine

    merci

    3
    Samedi 2 Mai 2015 à 16:05

    Superbes fresques. Bravo à l'artiste et bonne pause.

    4
    Samedi 2 Mai 2015 à 16:59

    Merci  pour ces précieuses infos, je ne connaissais pas du tout... je découvre avec grand bonheur .


    Bravo pour ta réalisation... SUPERBE


    Passe une belle soirée

    5
    Samedi 2 Mai 2015 à 17:14
    LADY mARIANNE

    bonjour-contente de te retrouver depuis tout ce temps-je prends ton lien pour mettre dans le récap du tableau du samedi-
    je vais aller voir son blog- c'est magnifique ! merci pour le partage- chouette quand l'artiste est contemporain-
    j'ai crée une communauté le tableau du samedi de Lady Marianne-  ( avec l'accord de la famille de JM- il ne reviendra pas sur la blogo - placé )
    bisous et bon week-end

    6
    Samedi 2 Mai 2015 à 17:15

    Je vais aller voir son blog

    Bonne pause  Azalaïs

    Moi, j'ai retrouvé mon ordinateur ce matin, plus rapidement que prévu

    7
    mpolly
    Samedi 2 Mai 2015 à 18:49
    mpolly

    J'ignorai tout de cet artiste, à vrai dire j'ignorai qu'on puisse encore s'adonner à l'art de l'icône et de la fresque.

    C'est splendide de couleurs et ton bleu est magnifique.

    Bon séjour à toi.

     

    Bises Aza.

    8
    Samedi 2 Mai 2015 à 18:53

    c'est vraiment magnifique

    9
    Dimanche 3 Mai 2015 à 08:58
    erato:

    Merci pour ce beau billet complet .J'ai eu le bonheur de le connaitre en visitant l' église Sainte Anne à Châtel Guyon . Il y avait un peintre conservateur qui nous expliquait les fresques et leur sens. Un travail extraordinaire .

    A bientôt, bises Azalaïs

    10
    Dimanche 3 Mai 2015 à 09:08

    J'aime bien explorer les techniques Polly, l'huile, l'aquarelle, l'argile, le bronze et la c'est une technique différente à base de pigments, d'eau et de médium à l'oeuf et aussi la pose de la feuille d'or. Prochainement je vais me lancer dans l'enluminure sur parchemin, toujours avec Micha car c'est une mine d'or en matière de techniques.

    11
    Dimanche 3 Mai 2015 à 11:40

    c'est une joie de voir la fresque réhabilitée .. que sautent les enduits dans nos églises pour le régal de nos yeux !!!
    bravo à l'artiste , cela me rassure de le voir aussi heureux dans son art .. après ce départ dans la vie un peu austère !
    bises et bonne semaine à toi
    à bientôt !!

    12
    Dimanche 3 Mai 2015 à 16:16

    C'est tout à fait magnifique...

    Merci pour la découverte de cet artiste. Sarcelles, ce n'est pas loin pour moi, ce que j'ai vu de ce chantier me ravit.

    Ton icône est très belle. Ce doit être merveilleux de pouvoir travailler avec un tel maître et de réussir.

    Bravo.

    Passe une douce soirée.

    13
    Dimanche 3 Mai 2015 à 20:21

    quand ce sera fini Quichottine tu pourras peut-être aller voir? Micha prévoit terminer fin mai si tout va bien

    14
    Lundi 4 Mai 2015 à 12:53

    Magnifique découverte ! Merci du partage...

    Azalais ton icone est si belle, tiu es vraiment tres douée !

    15
    Lundi 4 Mai 2015 à 21:13

    Je suis vraiment admirative !

    16
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 06:14

     Et quel talent!

    J'ai une amie qui a réalisé des fresques. Elle m'avait expliqué. Quel travail!

    Merci Aza pour ce long et très fouillé compte-rendu

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :