• Le poison vert

    Il y a quelques jours, Quichottine a imaginé une très belle réflexion sur un tableau d'Edgar Degas: Madame Jeantaud au miroir.

    Il y a quelques années, j'avais écrit une réflexion bien moins élégante je le crains, à propos d'une autre "Dame" immortalisée par le même peintre.

    L'absinthe

     

            On dit qu’il a encore changé l’Toulouse ! Les lui faut toutes : la Valadon,  la Goulue, la Guilbert, la Jeanne, la Rouge, la Blanche… Toutes j’te dis : les trotteuses, les crapaudes, les danseuses, les chanteuses… Ah ! l’a pas peur de se choper la chtouille le nabot ! Paraît pourtant qu’il est dans la noblesse, comme qui dirait un comte quoi avec des terres et des châteaux ! Un jour,  même qu’y m’a appelé sa princesse !

    C’est vrai qu’j’avais d’l’allure quand j’étais écuyère au cirque Fernando ! Ah ! Fallait m’voir sur la piste ! Ça c’était du spectacle ! Fallait voir ces figures ! J’te jure ! C’était aut’chose que l’French Cancan ! Enfin, y avait l’Cancan mais… sur un canasson ! Même l’gars Seurat, il est venu m’croquer !

    C’est-y ma faute à moi si c’te carne a pris peur quand j’faisais ma voltige ? Devrait l’savoir quand même le Lautrec c’que ça fait d’avoir les os en pièces ! Maint’nant, même à la rue des Moulins, y a pas d’trimard pour moi ! Paraît que l’client, l’aime pas les éclopées ! Comme si les filles,  elles z’avaient le droit de faire les pignocheuses ! Non mais j’te jure ! On s’demande de quel côté qu’il est c’te bon Dieu  là !

    M’avait pourtant  promis  qu’y m’laisserait pas tomber l’artiste ! Mais la clownesse, a su s’tailler une place! Cha-U-Kao, qu’elle s’appelle ! C’est-y un nom ça ?

    Depuis, ma vie, c’est plus qu’un poison vert ! Y en a qui disent que Degas et Renoir y cherchent des modèles  dans les bistrots ! T’y crois toi à c’t’histoire ?



    Cha hu Kao


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 16:03
    mpolly

    Si triste parce que juste réaliste.

    Difficile d'être une femme dans un monde de peintres et d'acrobates.

     

    Je ne me souvenais plus de ce texte, pourtant il est fort, et on a tellement envie de la serrer dans nos bras.

     

    2
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 16:18

    bonjour, mon Aza, ton texte est très beau
    et si vrai, si émouvant
    et les tableaux sublimes

    le Tableau du Samedi devait être à l'origine consacré à un ou  deux tableaux comme c'est ton cas ici
    et il ne s'agit que d'exprimer ce que l'on ressent devant ces œuvres que l'on aime
    comme tu l'as si bien fait
    ça me ferait très plaisir si tu voulais que je le considère comme ta participation
    et que les visiteurs soient nombreux à  le lire
    tu veux bien ?
    merci
    bonne fin d'après-midi
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    3
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 16:32

    Ton texte rend les tableaux encore plus vivant.

    Et n'est ce pas la vocation de l'art

    De nous parler de la vie avec émotion et sourire 

     

    AMitié Pascal

    4
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 17:25

    Ton texte va à merveille à ce tableau. Merci 

    Très bonne soirée

    5
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 17:39

    je veux bien Jean-Marie,

    je participerais bien moi aussi à ce tableau du samedi mais il me semble que tous les peintres ont déjà eu droit à un article et je ne sais pas si je saurais m'y montrer originale. Il y a bien quelques peintres tarnais dont j'aimerais parler mais cela ne me mènera pas bien loin j'en ai peur

    bises jean-marie

    6
    gazou
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 18:00

    J'aime bien ton histoire qui rend le tableau encore plus vivant...Bonne soirée Aza !

    7
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 18:19

    merci beaucoup mon Aza,

    tu participes quand tu veux
    avec les peintres que tu veux

    et peu importe si quelqu'un a déjà parlé de tel ou tel artiste... ce sera toujours différent !
    il n'est pas question de faire une encyclopédie de la Peinture ! chacun parle de ce qu'il aime

    tu sais, moi je présente beaucoup de tableaux d'un même peintre
    mais on peut se contenter d'un seul tableau ou d'un seul aspect de l'œuvre d'un peintre, j'aurais pu cette semaine ne choisir que l'aspect Pont-Aven ou ses peintures orientalistes... on peut durer longtemps avec des peintres très "productifs" !

    mes sources, le plus souvent, les expo de la région...  ou le hasard !
    et tu dis ce que tu as envie d'en dire... sans la  moindre contrainte !
    chaque participant va voir les articles des autres quand il en a le temps et envie  

    merci encore
    bonne soirée et bon début de semaine
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

     

    8
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 19:50

    Bonsoir Azalaïs. Il y a longtemps que je n'ai pas pris le temps d'une visite chez toi. Tu as toujours le même talent d'écriture et ce, quel que soit le sujet.

    Tu fais si bien parler cette pauvre femme que j'ai cru être à côté d'elle et l'entendre se plaindre d'une voix gouailleuse et rauque à la fois... C'était aussi réaliste qu'émouvant.

    Gros bisous à toi Aza 

     

    9
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 19:51

    bon j'essaierai samedi, mais je pars une semaine en cure, il sera en roue libre

    bises

    10
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 20:54

    merci, mon Aza
    bonne cure? alors !
    ça va ?
    pas de problème de santé, j 'espère
     gros bisous d'amitié
    jean-marie

     

    11
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 23:59

    je vais bien jean-marie, je vais juste prendre l'air et me faire chouchouter

    bises

    12
    Lundi 20 Janvier 2014 à 01:51

    j'ai adoré lire ton texte...

    besos

    tilk

    13
    Lundi 20 Janvier 2014 à 06:31

    J'ai été tout de suite prise par la lecture et je me suis mise vraiment à la place de cette écuyère blessée dans son corps et surtout dans son coeur. Belle journée

    14
    Lundi 20 Janvier 2014 à 09:30

    Tu as parfaitement collé au tableau... j'adore !

    Je pourrais bisser la réflexion de Polly.

     

    Mais je vais m'en abstenir. j'ai eu en te lisant d'autres tableaux dans la tête, d'une époque où les femmes étaient loin d'avoir toutes le beau rôle.

    J'aurais été incapable de lui donner tes mots... tu as un talent fou, Azalaïs, ce n'est pas la première fois que je te le dis, mais je suis sincère.

    Merci pour ce partage.

    Et bonne pause à toi. Profite bien de ta cure.

     

    15
    Lundi 20 Janvier 2014 à 10:10

    Je me souviens bien, moi aussi j'avais écrit sur le tableau.... Ton texte est très bien vu et rendu...

    16
    Lundi 20 Janvier 2014 à 14:54

    un beau texte et de jolis tableaux

    17
    Lundi 20 Janvier 2014 à 19:41

    Je me souviens d'avoir écrit sur ce tableau, peut-être même dans vos consignes d'écriture ou je ne sais plus qui, bref ! Ta révision est au top et je pourrais bientôt servir de modèle avec les années qui s'en vont( drôle de pari, hein ?)

    Bisous Aza 

    18
    Lundi 20 Janvier 2014 à 21:11
    erato:

    Quel talent! Tu as admirablement animé ce tableau . Un monologue triste et émouvant sur la condition de la femme.  J'adore, bravo.

    Douce soirée, bises Azalaïs

    19
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 11:05
    Claudine/canelle

    Bonjour 

    Superbe texte sur une magnifique toile 

    Bonne journée à toi 

    20
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 15:40

    Bonjour Azaïs,

    Je serais si fière si un jour quelqu'un écrivait un aussi beau texte sur l'une de mes peintures ou dessins! 

    Tina O

    21
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:07

    Je me joins au concert d'éloges. C'est vrai, j'y étais ! Je me trouvais transportée dans le monde de cette époque, au milieu de tous ces personnages qui ont survécu grâce aux artistes qui les peignaient. Un peu comme dans le film de Woody Allen "Minuit à Paris".

    C'est un texte d'une grande qualité, différent de celui de Quichottine, mais c'est normal : elle faisait parler (vraiment très bien) une bourgeoise, et toi tu fais parler une fille "de rien".

    Je te découvre, et j'en suis ravie !

    22
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:10

    Une petite remarque en passant sur ce beau tableau de Degas. Il a fallu que je lise un article dans un bouquin, il y a quelques années, pour remarquer que le peintre avait zappé les pieds des tables...Comme quoi, quand un tableau a de la force, il n'a pas besoin d'être pointilleusement réaliste... 

    23
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 19:50

    merci beaucoup Amande douce, je suis allée voir les pieds de la table, c'est incroyable que l'on ne remarque rien

    bonne soirée

    24
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 19:52

    pourquoi pas Tina O, je vais me pencher sur la question

    25
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 22:48

    @ Amande Douce
    merci de ta remarque !
    je ne m'en étais pas rendu compte...
    mais "l'œil du maître", le tien en l'occurrence, est là !

    @ Mon Aza
    tu as toujours des  projets et de bonnes idées !
    à quand la cure ?
    bonne soirée

    gros bisous
    jean-marie

     

     

    26
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 09:38
    rouergat

    Bonjour Azalaïs


    J'arrive sur ton blog après être passé chez Jean Marie


    Beau texte d'une écriture particulière agrémenté de deux superbes tableaux

    27
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 09:43

    merci Rouergat, d'où es-tu , nous sommes peut-être voisins?

    28
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 10:03

    je pars dimanche à Anglet Jean-Marie, je ne sais pas si j'aurais le temps de publier un article nouveau pour le tableau du samedi, car en plus de mon départ il faut que j'organise tout pour ma mère, c'est toujours compliqué mais mon mari de vient pas avec moi donc s'il y a un pépin, je peux toujours compter sur lui.

    bises Jean-Marie et merci de m'avoir permis de découvrir de nouveaux blogueurs

    29
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 11:09

    bonjour,  mon Aza
    oui, je suis très content de voir que des amis de la communauté viennent chez toi et apprécient tes écrits...
     je te l'ai dit,  il n'y a aucune obligation d'aucune sorte ! surtout pas celle de publier chaque semaine !
    tu fais comme tu peux quand tu en as envie...

     Anglet... c'est très beau le coin !
    j'espère que tu pourras en profiter...
     bonne journée
    gros bisous
    jean-marie

    30
    Samedi 25 Janvier 2014 à 05:09

    Quand la vie est si triste, il faut le dire avec des mots...Merci pour les tiens qui vont droit au coeur.

    31
    Samedi 25 Janvier 2014 à 08:45

    Un texte bien mené comme tu sais si bien nous en proposer, bises Aza et bon we !

    32
    Samedi 25 Janvier 2014 à 13:05

    Bien vu, bien raconté!

    33
    Samedi 25 Janvier 2014 à 13:45

    vivant, bien documenté ! une petite merveille que ce texte !

    bravo Azalaïs et merci pour la dédicace, les livres sont bien arrivés ce midi
    bravo aussi pour le jeu, part tranquille, tu as trouvé !

    belle journée à toi bises

    34
    Samedi 25 Janvier 2014 à 20:09

    ouf, merci à toi Martine

    35
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 08:39
    rouergat

    Bonjour Azalaïs


    j'ai passé toute ma jeunesse à Séverac- gare et puis monté travailler dans la région parisienne et maintenant je passe ma retraite pas loin de Clermont-Ferrand 

    36
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 10:48
    Bonjour Azalaïs, j'aime beaucoup ton interprétation du tableau. Triste la vie de tous ces gens blessés ne pouvant continuer à gagner de quoi vivre. Il n'y avait aucune aide à l'époque. Mais même actuellement... je ne suis pas sûre que pour certains.. bref Super ton texte. Bises sur un vent infernal
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :