• Errances

     
     


    Mary Cassatt - Jeune mère cousant
     
     

    Mille abeilles dans ma tête

    Mille blessures au cœur.

    Dans la cage aux mirages

    Palpite une âme triste.

    J’ai suspendu ma route

    Aux flancs d’une nuit mauve

    Mais celle que je cherche

    Ne s’en reviendra plus.

    L’ai-je vraiment connue ?

    A quel moment l’ai-je perdue ?

    Ma mère, ma sœur,

    Mon enfant devenue.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Juillet 2013 à 10:13

    Je lis émue et j'espère le bonheur retrouvé au cœur de toi-même...

    2
    midolu Profil de midolu
    Lundi 29 Juillet 2013 à 10:23

    Souhaitons l'apaisement, la douleur ne disparaît pas, peut-elle même s'apprivoiser ?

    Azalaïs, on dit que c'est dans la souffrance que s'écrivent les plus beaux poèmes. 

    Merci pour ces mots chuchotés. Et pour le tableau de Mary Cassat.

    Bises affectueuses

    3
    Lundi 29 Juillet 2013 à 11:51

    Je suis émue, très... je ne sais que te dire.

    ... si ce n'est que j'espère qu'un jour tu retrouveras le repos.

    Bises, Aza, prends bien soin de toi.

    4
    Lundi 29 Juillet 2013 à 13:43

    bonjour, mon Aza
    c'est un très beau poème
    plein d'émotion
    oui, on a envie de répondre  par des mots d'apaisement de l'âme
    mais il ne demande pas de réponse
    bon début de semaine
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

     

    5
    mpolly
    Lundi 29 Juillet 2013 à 21:47

    Difficile perte, admettre que sa mère n'est plus la mère d'avant, que celle qui est dans ce présent n'est plus la femme connue, on la perd beaucoup, énormément.

    Ces mille abeilles-blessures encagent, plus de libres chemins, juste tenir une main, être seulement l'aidant qui passe, pas même reconnu, pas même remercié, pas même existant, transparent.

    Et malgré tout accompagner cette détresse, car c'est aussi de la détresse.

     

    Tu l'exprimes avec tant de pudeur et de tendresse.

     

    Je t'embrasse très fort.

    6
    gazou . Profil de gazou .
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 16:26

    Beaucoup de douceur et de pudeur dans ton poème....Je pense à toi

    7
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 16:59

    merci à toutes à tous pour vos gentils commentaires, j'ai écrit ce texte de façon quasi spontanée, ces abeilles bourdonnent dans nos têtes et nous encagent sans doute toutes les deux

    ma mère cousait beaucoup, je l'ai toujours vue assise des épingles dans la bouche ou derrière sa machine à coudre

    bises et encore merci

    8
    Jeudi 1er Août 2013 à 10:58

    Bonjour Azalaïs

    J'arrive un peu tard, mais cela n'empêche que je partage pour avoir connu une émotion semblable .De mère à fille, des échanges banals et puis les années passent . Les jours ne ressemblent plus à ceux que nous avions connu, envie d'en savoir plus, d'aller plus loin, et puis voilà que le temps nous échappe d'une autre façon . Pas certaine d'avoir connu, partagé, et dites toutes ces choses qui trop tard traversent notre tête . Bisous Aza , n'empêche que les mots sont encore les plus beaux

    9
    Jeudi 1er Août 2013 à 19:10
    Dans le livre d'Alexandre JOLLIEN "Petit traité de l'abandon" "Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose",  il y a un passage que j'aime sur l'AMI.
     
    "Il ne s'agit pas de vouloir un ami, d'aller vers l'autre en disant je veux un ami, mais de se laisser donner par la vie un ami qui va m'aider à franchir une nouvelle étape de mon éxistence..."...
    Quand on écoute un ami qui est dans le pétrin, qui ne s'en sort pas, qui coule, qui pleure, la tentation immédiate, et c'est un instinct de vie, c'est de passer à l'action, de trouver des solutions. et quand il n'y a pas de solution ? Eh bien, l'ami que j'essaie de me représenter, c'est de larges bras ouverts qui accueillent l'autre tel qu'il est et nourrit pour lui un amour inconditionnel, il aime sans condition "je t'aime sans que tu aies besoin de faire quoi que ce soit"...
     
    Je n'ai que mes bras amicaux et virtuels à t'offrir Azalaïs...
    10
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Samedi 3 Août 2013 à 08:19

    merci Pascal

    J'aime beaucoup Alexandre Jollien que j'ai découvert par hasard sur un plateau de télévision.

    Il a beaucoup compté pour moi dans mon orientation personnelle après la maldie de ma mère. Après m'être longuement révoltée, je pense que c'est un peu grâce à lui que j'ai emprunté de nouvelles voies, une nouvelle façon de voir les choses.

    je visualise tes deux bras comme deux sources de lumière

    11
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Samedi 3 Août 2013 à 08:21

    merci Liliane, même si tous ces mots nous ont échappé, même si on ne les a pas tous dits, il n'est jamais trop tard pour aimer ou pardonner

    bises

    12
    Dimanche 4 Août 2013 à 08:37

    pour XYZen : Définition de l'ami donné par Alain Delon (que je n'aime pourtant pas !) Un ami est celui chez qui on sonne à 3 heures de matin, alors que l'on vient de tuer un homme et qui repond simplement : "Où est les corps ?"  

    13
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Dimanche 4 Août 2013 à 09:29

    Arthur où t'as mis le corps?

    Ces corps et ces têtes perdues nous hantent tous de façon différente d'ailleurs ne dit-on pas "à corps perdu" cela évite de se poser trop de questions

    merci de ta visite amicale

    14
    Dimanche 4 Août 2013 à 12:21

    Alexandre Jollien avait toute les raisons d'en vouloir au monde entier et à la vie, c'est le phylosophe que je préfère avec  André Comte Sponville ils sont à la croisée du Christianisme et du Zen (à l'occiental) 

    Le petit traité de l'abandon est un de mes livres préférés ... et je ne résiste pas Azalaïs de t'écrire un autre passage que j'aime sur la rencontre.

    ...Rencontrer l'autre c'est ce reposer de soi...c'est se dépouiller un peu de soi...c'est mettre à bas nos préjugés...on ne se prépare pas à la rencontre, il n'y à pas de protocole...la rencontre c'est aussi oser faire des faux pas; Il n'y a pas de mode d'emploi pour aller vers l'autre , juste une certaine curiosité...rencontrer l'autre, c'est aller vers un autre monde, sortir de soi, de ses repères, de ses carapaces et de ses armures.Sortir des rôles que nous jouons.... Lorsque je rencontre quelqu'un , je m’interroge suis je totalement à son écoute?...

    Amitiès

    Pascal

    15
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Lundi 5 Août 2013 à 12:30

    je pense qu'avant de pouvoir aller aussi simplement vers l'autre, il faut d'abord avoir pactisé avec soi-même

    amitiés

    16
    felix2
    Lundi 5 Août 2013 à 16:05

    avec Toi Aza  je n'en dis pas plus 

    "pactiser avec soi meme" est exactement le mot qui convient 

    comment gérer une situation si on ne l'a pas totalement acceptée ? 

    La Vie, l'action, c'est avant tout l'acceptation de la realité, aussi dure à vivre qu'elle soit, pour avoir un role moteur sur le jour qui vient .

    Gérer sa vie c'est accepter la réalité et en faire quelque chose de beau .

    Ceux qui sont partis vivent à travers nous .

    (Je cite mon Père très souvent alors qu'il est parti il y a déjà 34 ans !) 

    amitiés 

    17
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Lundi 5 Août 2013 à 22:07

    je suis tout à fait d'accord, les premiers temps on se révolte, on crie beaucoup et puis on s'aperçoit qu'on se fait du mal, qu'on en fait aux autres et que les difficultés sont un tremplin pour franchir un nouveau pas; il faut le vivre pour comprendre je pense

    merci Félix

    18
    Mardi 6 Août 2013 à 09:52

    Bonjour Azalaïs je suis heureuse de retrouver le chemin de ton blog.

    à très bientôt.

    19
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 6 Août 2013 à 10:12

    coucou Jackie ceci est un autre blog une nouvelle aventure

    à bientôt

    20
    Jeudi 8 Août 2013 à 02:27

    Un poème fort émouvant.

    Merci pour ta visite.

    Pour moi de courtes vacances : je squatte ici et là pour cause de déménagement entrecoupé de breaks en fonction des bras disponibles pour nous aider.

    Bon été A TOI.

    21
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 8 Août 2013 à 08:07

    Bon courage alors, avec cette chaleur ce ne doit pas être très agréable

    bises et à bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :