• C'est un trou de verdure....

     

     

     

    -         - C’est un trou de verdure où chante une rivière…

    -          - Attends, tu ne vas tout de même pas commencer ton texte par un vers de Rimbaud ? Tu exagères un peu, cela s’appelle du plagiat !

    -         - Oh ! tout de suite les grands mots ! Est-ce ma faute à moi si j’aime la verdure et les rivières ? Et puis rassure toi, je n’ai pas du tout l’intention d’y mourir comme ce pauvre « Dormeur du val ». Je veux juste te décrire l’endroit et te dire pourquoi j’y abrite mes rêves.

    Ma rivière à moi, elle prend son temps, elle musarde en de nombreux méandres, elle serpentine, elle fait la folle dès que vient le printemps. C’est que sur le plateau, l’hiver dure longtemps. Alors, après le gel, elle est pressée de se dégourdir les jambes et de donner des verts  bien verts, bien gras à la prairie qu’elle traverse. De temps en temps elle passe sous un pont et les vaches s’y retrouvent  l’été pour y faire trempette, leurs pattes pataugeant dans un lacis de populages blancs et la queue toujours en mouvement pour éloigner les mouches. Leurs mufles brodent dans le courant des couronnes de mariée avec dans le milieu des bulles de lumière.

    Moi j’aime  m’installer là où les ajoncs se mêlent aux myosotis. Le ruisseau court sur un fond sablonneux, dessine quelques rides  ou bien s’étale et se repose dans un petit marécage peuplé de libellules bleues. Parfois il rencontre un gué de pierres couvert de mousses et d’algues satinées. Cela ne plaît pas trop à l’eau qui doit freiner sa course et contourner l’obstacle mais c’est joli à voir et à entendre.

    Un peu en amont, il y a un bois de peupliers qui chantent dans la brise, un chant ancien qui vient de loin, de plus loin que l’horizon. Leurs troncs s’élancent dans le ciel comme les piliers d’une église en ruine qui n’aurait plus de toit et le soleil éclabousse leurs feuilles de brisures d’or jaune qui bougent avec le vent.

    Qu’il est difficile de quitter cet oasis de paix avec ce grand silence large et tranquille qui vous rend si vivant. Je voudrais tout emporter avec moi, le grand pré, le ruisseau, l’odeur fraîche des herbes prisonnières de l’eau, la chanson douce des peupliers avec le ciel dans leurs cheveux.

    Alors je cueille quelques pierres rondes, plates, lisses, colorées. Je les empile pour en faire un petit cairn du souvenir, une façon de dire à ceux qui le verront que je suis passée par là et que je m’y suis trouvée bien.

     

    Texte écrit après une séance de méditation

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Août 2013 à 09:07

    J'ai souri en lisant tes premières lignes... Je dois dire qu'il est de moins en moins facile d'écrire sans plagier quelqu'un, il y a tant de livres !

    Ensuite, je me suis installée dans ton paysage et je t'ai écoutée.

    J'étais bien aussi.

    Merci !

    Passe une douce journée, j'ai fait comme doivent le faire les passants là-bas, j'ai ajouté un peit caillou à ton cairn. :)

    2
    Jeudi 8 Août 2013 à 09:44

    Sûrement j'ajouterai ma pierre en passant, car j'aime tant baguenauder au bord d'un ruisseau... Celui-là déjà beau est embelli par la grâce de ta méditation et de ta plume, il y flotte des gouttes de sérénité auxquelles je m'abreuve avec respect et délicatesse...

    3
    gazou2
    Jeudi 8 Août 2013 à 09:52

    Moi aussi j'aime "ce grand silence large et tranquille qui nous rend si vivant"

    Ce coin de verdure qui nous enchante, nous l'engrangeons au plus profond de nous-même, nous le gardons en nous  sans nous l'apprprier et comme cela est bon

    4
    Jeudi 8 Août 2013 à 10:10

    bonjour mon  Aza
    quel joli texte !
    c'est si doux
    tu n'as pas besoin de plagier qui que ce soit pour nous plonger dans la Poésie
    je ne sais trop pourquoi ton texte évoque en moi les "Rêveries du promeneur solitaire"
    le chef-d'oeuvre de Jean-Jacques (plus tellement à la la mode aujourd'hui...)

    bonne journée à toi
    gros bisous d'amitié
    jean-marie

    5
    Jeudi 8 Août 2013 à 12:23

    Je me suis laissée "porter" par cette eau poétique et m'y suis désaltérée aussi .Etais-je libellule , ou paissante de ses rives ou tout simplement moi, humblement, aimant me nourrir de la beauté de la nature...

    Merci pour ces chants nourrissant mon imaginaire

    barbad

    6
    flipperine Profil de flipperine
    Jeudi 8 Août 2013 à 18:17

    méditer près d'une rivière quoi de plus beau

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    midolu Profil de midolu
    Jeudi 8 Août 2013 à 19:43

    Je m'assois près de l'eau, contemplative. Plus tard, je me lèverai pour accompagner le ruisseau dans son voyage, pas très loin bien sûr, mais une étape.

    Par la grâce de tes mots, je suis sous le charme, envoûtée.

    Merci Azalaïs.  

    8
    Jeudi 8 Août 2013 à 21:37

    Bonsoir Aza

    Méditer auprès d'une rivière m'est aussi familier .Il faut dire qu'en face de ma maison , ma première vraie maison ( j'avais 14 ans ), j'ouvrais les rideaux avec en face moi la rivière ... mon père n'avait qu'à traverser la rue étroite pour y jeter sa ligne et pêcher .Elle longeait un jardinet un peu plus loin où longtemps la barque se balançait au fil de l'eau ..J'aime encore ces lieux où je retrouve bien des choses, avec un paysage, toujours le même, de grands arbres, toujours les mêmes ,et pourtant tant de choses ont changée

    Bises

    9
    Vendredi 9 Août 2013 à 15:40

    Ooooooooh je découvre avec bonheur ta nouvelle adresse chère Aza, contente de retrouver tes lignes, t'embrasse !

    10
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:47

    merci Quichottine, ces petits cairns sont devenus très populaires sur les chemins de St jacques

    11
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:49

    Merci Annick, ce petit ruisseau existe en fait, c'est le Bès qui traverse une parie de l'Aubrac

    12
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:49

    un paysage à peine retouché gazou, j'ai juste ajouté les peupliers

    13
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:51

    merci beaucoup jean-Marie pour la comparaison, c'est un endroit que j'aime tout particulièrement, hélas on ne peut guère s'y arrêter longtemps, les endroits comme celui-ci sont de plus en plus protégés par des clôtures

    14
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:52

    merci barbad, j'ai vu que vous étiez un amoureux de l'Aubrac, vous avez donc dû croiser un jour ce paysage

    15
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:53

    j'ai toujours aimé cela flipperine mais elles deviennent de moins en moins accessibles

    16
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:56

    merci midolu, méditer, retrouver son souffle et le silence, je ne connais rien de mieux pour se ressourcer et quand c'est dans un paysage idylique, que demander de plus!

    17
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 17:59

    je me souviens aussi de ces petites rivières où j'allais pêcher de la friture de façon plus où moins légale mais tu as raison, même si les endroits n'ont pas trop changé, je crois que c'est nous aussi qui les percevons de façon différente

    18
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Mardi 13 Août 2013 à 18:00

    coucou Joëlle, je t'embrasse aussi

    19
    mpolly
    Vendredi 16 Août 2013 à 07:57
    qu'il est bon d'entendre tes mots ruisseler, et comme soudain on est près de celle qui serpente dans ce large silence, bouquet de sensations dans mon matin.

    bisous Aza, merci pour ce regard unique.
    20
    Vendredi 16 Août 2013 à 08:54

    Cela peut être la plèche mais aussi la rimeize ou le bès...

    on ne peut en effet pas facilement les approcher pour entendre leur doux murmure, leur clapotis , elles sont "réservés" aux aubrac qui foulent leurs berges et s'y désaltèrent .

    Les boraldes sont belles en aubrac

    21
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Vendredi 16 Août 2013 à 11:24

    C'est plutôt "les plèches", j'adore randonner dans le coin, Nasbinals, Marchassel, les hêtraies de Brameloup aussi et surtout le lac de Saint Andéol, lui aussi entouré de barbelés hélas sauf quand on l'aborde par Marchassel

    bonne journée

    22
    Vendredi 16 Août 2013 à 11:30

    oui je pensais plus "plèches" je les ai vues aussi sous le gel et la neige, et c'est superbe

    les orgues de l'autre côté du pont sont parfois très "hors eau" et l'on voit mieux leurs silhouettes

    23
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Vendredi 16 Août 2013 à 12:57

    Si un jour tu exposes dans le coin,( j'habite à côté d'Albi) je serais heureuse de venir te voir

    24
    Dimanche 18 Août 2013 à 14:07

    Oh, que je reconnais et que j'aime cet endroit... Tes mots lui vont à merveille.

    Belle soirée Azalaïs et à bientôt.

    25
    Dimanche 18 Août 2013 à 14:10
    emma/a

    citer n'est pas plagier, mais "honorer" - la méditation lave l'âme et ouvre les yeux, j'aime bien l'idée du  petit cairn

    26
    Lundi 19 Août 2013 à 05:43

    Je suis heureuse de te retrouver ici...Ton style est si vrai !

    Marlou

    27
    Lundi 19 Août 2013 à 11:08

    Un tel paysage ne peut que porter au calme et à la pleinitude.

    28
    Mardi 20 Août 2013 à 21:29

    ça te va bien la méditation...

    besos

    tilk

    29
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:15

    merci Jackie, comment ne pas être reconnaissante envers la nature quand on peut tutoyer des endroits aussi merveilleux!

    30
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:18

    C'était un clin d'oeil Emma, je ne me permettrai jamais de plagier bien que ce soit devenu un sport très à la mode.

    Tu as raison, la méditation est une des façons d'effectuer le grand ménage à l'intérieur de soi et d'en finir avec la torture de la rumination

    merci de ta visite, je suis venue chez toi mais je n'ai pas su comment laisser un com

    31
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 22 Août 2013 à 12:20

    merci Marlou, j'essaie de ne pas trop me  torturer l'esprit en voulant trop torturer le verbe, l'image est sans doute plus importante que la forme à tout prix

    je t'embrasse

    32
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 22 Août 2013 à 14:50

    merci Bonheur du Jour, il suffit juste de savourer l'instant présent et d'en garder la trace

    33
    Azalaïs Profil de Azalaïs
    Jeudi 22 Août 2013 à 14:50

    bises tilk, merci de ta visite

    34
    Lundi 4 Novembre 2013 à 11:58

    Embrasser l'air, s'emplir de musique et de vie
    Obliger le cerveau à lâcher prise ...
    Marcher !
    J'arriverai peut être un jour à me poser ! ...
    merci Azalaïs

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :