• À tire d'aile

     

     

    À tire d'aile 

    Un petit clic sur la photo


     

    Tout au bout de sa course

    L’oiseau s’est effacé

    Et le ciel amnésique

    A oublié sa trace

    Est-il vraiment passé

    Ou l’avons-nous rêvé ?

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Novembre 2018 à 13:44

    Non ...surtout pas ..Sourires !!

    Bonne journée Azalais..

    Bises

    2
    Samedi 3 Novembre 2018 à 13:49
    C'est ce que je me suis dit ce maton en voyant un goéland voler au dessus de l'océan dans un superbe ciel orangé du levant mais un autre oiseau l'a rapidement remplacé. Je n'aurais pas eu l'idée d'en faire un poème. Brav.
    3
    gazou
    Samedi 3 Novembre 2018 à 13:56

    Parfois rêve et réalité se confondent..Merci Azalaïs !

    4
    Samedi 3 Novembre 2018 à 14:36
    LADY MARIANNE

    une jolie vue bien poétisée-
    je ne te vois pas chez moi est-ce intentionnel ou par manque de temps-
    que je ne  perde pas mon temps- bizzz

    5
    Samedi 3 Novembre 2018 à 15:05

    Sa liberté de voler

    lui autorise la liberté de s'envoler

    il va et vient

    tu l'as vu, perdu de vue

    charme de la baie

    et baie de l'archange !

     

    6
    Samedi 3 Novembre 2018 à 17:08

    Une belle invitation au voyage poétique et en image, bisous plein Aza

    7
    Samedi 3 Novembre 2018 à 18:19

    Planer dans le bleu

    instant fugace

    entre rêve et réalité

     

    Contant de te lire Azalaïs

    Et bravo au photographe pour cette magnifique photo

    à l'image de tes mots

    8
    Samedi 3 Novembre 2018 à 20:54
    erato:

    Une photo féérique où le rêve et la réalité se confondent et laisse l'esprit dans la brume.

    Douce soirée, bises Azalaïs 

    9
    polly
    Dimanche 4 Novembre 2018 à 09:09

    La légèreté des ailes, et leur beauté dans ce ciel amnésique, une invitation à l'instant féérique qui nous en donne toute la fragilité.

    10
    Dimanche 4 Novembre 2018 à 09:12

    Qu'importe qu'il soit réel, ou rêvé, cet oiseau nous invite à le suivre...ce serait si bien parfois de pouvoir voler comme lui jusqu'à disparaître. Merci pour cette superbe photo et ces mots qui lui vont si bien. Tu me manquais...bises et un doux dimanche 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Dimanche 4 Novembre 2018 à 10:33

    Un très beau rêve...

    Merci

    12
    Dimanche 4 Novembre 2018 à 14:17

    Je suis vraiment contente de revenir ici et de contater que tu renoues pour nous poème, photo et publication.

    Passé ou rêvé , peu importe puisqu'il est à l'oigine d'une émotion qui nous fait vribrer et que tu étais là pour fixer cet instant dans la lumière diaphane.

    13
    Dimanche 4 Novembre 2018 à 16:18

    Superbe photo pour un joli petit poème

     

    14
    Lundi 5 Novembre 2018 à 11:10

    Toujours très beau... j'aime quand tu publies, Azalaïs.

    Merci pour la photo et le poème, un moment de rêve qui me ravit.

    Passe une douce journée.

    15
    Lundi 5 Novembre 2018 à 16:57

    Très joli tout ça !!!

    16
    Lundi 5 Novembre 2018 à 17:55

    Bonsoir Azalaïs,

    Magnifique! Tu ouvres toujours sur le rêve... j'aime t'y suivre...

     

    Épris du vent

    De sa liberté

    L'oiseau neige

    Trace éphémère

    Plane entre ici et ailleurs

    Abandonnant un zeste de rêve...

     

    Bises

    smile

     

    17
    Jeudi 8 Novembre 2018 à 20:55
    L’hirondelle traverse le grand espace,
    Son ombre s’immerge dans l’eau froide,
    L’hirondelle n’a pas l’idée de laisser sa trace,
    L’eau n'a pas à cœur de garder l’image.
    Maitre Huong Hai
     

    Lu sur le blog de Binh AN
    Cela reflète tellement tes mots et ta photo


    Amitié Maitre Azalaïs smile

     
    18
    Jeudi 8 Novembre 2018 à 21:29

    merci Pascal, c'est un peu mon ressenti du moment, cette impression de me déliter peu à peu, de me dissoudre dans un grand tout qui va tout effacer, ambiance de novembre sans doute!

    amitiés

    19
    Lundi 10 Décembre 2018 à 22:12
    Durgalola
    Une jolie photo qui aurait pu être seule. Un poème sensible qui se suffit aussi à lui même. J'aime beaucoup. Bonne soirée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :