•  

    Ces jours qui sont à nous si nous les déplions
    Pour entendre leur chuchotante rêverie
    Ah c’est à peine si nous les reconnaissons.
    Quelqu’un nous a changé toute la broderie.

    (Jules Supervielle)


  • Commentaires

    1
    gazou
    Mardi 31 Mars à 10:02

    Belle chanson qu'on a plaisir à réentendre

    et beau poème...Jules Supervielle me parle bien

    Je pense bien à toi et à ta maman que tu ne peux aller voir..Moi aussi , je ne peux aller voir mon mari et c'est dur. Je t'embrasse.

    2
    Mardi 31 Mars à 10:10

    Quel grand souvenir que cette chanson , j'adore "les compagnons de la chanson " ce fut une belle époque !

    Ta poesie choisie me plait beaucoup

    Merci à toi 

    Bises

    3
    Mardi 31 Mars à 10:13

    Envie fréquente de retrouver ces petits chemins de nos vies...

    4
    Mardi 31 Mars à 10:16
    J'aime beaucoup et c'est tout à fait d'actualité. Bisous
    5
    Mardi 31 Mars à 10:37

    C'est une chanson que j'aime beaucoup... les Compagnons de la chanson aussi. :)

    Merci pour cette invitation à flâner en musique...

    Bon courage à toi et à Gazou.. à tous ceux qui ne peuvent voir ceux qu'ils aiment.

    Je t'embrasse très fort.

    6
    Mardi 31 Mars à 13:51
    7
    Mardi 31 Mars à 18:25
    erato:

    Quel merveilleux souvenir cette chanson  et toutes les autres du groupe qui me reviennent en même temps.

    Un très beau poème , ces moments de solitude silencieuse nous invitent à refaire les chemins à l'envers.

    Merci Azalaïs pour ce partage , bon courage pour ces moments difficiles.

    Douce soirée , bises

    8
    Mardi 31 Mars à 19:03

    jolie chanson ancienne ; un bon petit goût d'autrefois.

    Gazou met que tu ne peux pas voir ta maman. JE pense bien à toi. Bises.

    9
    Mardi 31 Mars à 20:42

    Merci pour ce superbe poème de Jules Supervielle et cette chanson au charme délicieusement désuet.

    10
    Mercredi 1er Avril à 09:06

    J'aime beaucoup ce poème que je ne connaissais pas ou avait oublié peut-être. Cette chanson me rappelle mon enfance, forcément on les entendait souvent chanter à la télé ou à la radio...Bon courage pour ces jours de printemps tristes. bisous

    11
    Mercredi 1er Avril à 14:53

    Une chanson entendue une fois et une autre au "petit théâtre de Mireille" qui me revient à l'esprit très souvent lors de mes randonnées. 

    12
    Samedi 4 Avril à 15:07

    J'ai bien apprécié Béchet et cette chanson qui parlait d'un chemin qui sentait la noisette!

      • Samedi 4 Avril à 15:51

        en gros ce que j'écris ne t'intéresse pas, merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :