•  

    Chagrins

     

    Cette trouée d’or pâle

    Très bas sur l’horizon,

    Un bout de ciel doré

    Embrasse les branchages,

    Vent du jour qui se meurt

    Vent des feuilles qui vibrent

    Les ombres du couchant

    Chuchotent sous la brise

    La tourterelle est là

    Fidèle,

    Effleurant le silence

    Pourquoi tant de douceur ce soir

    Dans cet élan de vie qui passe ?

     

    Je voudrais le saisir,

    Lui dire

    Que je ne suis pas morte encore

    Que le désir est là

    Et la faim et la soif

    Et le besoin urgeant

    D’un ailleurs qui m’attend.

     

    Le Temps  passe, invisible

    Mais je sais bien qu’autour de moi

    Se tissent des chagrins

    Se construisent des murs

    Et se forgent des chaînes

    Qui vont me diluer

    M’absorber, me dissoudre

    Dans un torrent de mots

    Que rien jamais

    Ne pourra endiguer

    Pas même

    Le fardeau de mes larmes.

     

    Qu’importe,

     Tant qu’il reste en mon cœur

    La force et la grâce de l’émerveillement.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Avril à 11:36

    Très beau, très pur! belle invitation à une réflexion spirituelle sur la question du Sens! Merci pour cette porte entrouverte!

    2
    Vendredi 5 Avril à 12:15
    Oh ! magnifique !
    j'aime tellement ta poésie
    qui en quelques mots essentiels
    montre ces liens
    qui nous relient à la Nature
    A cette Nature qui nous donne la force
    de poursuivre notre chemin
    avec Joie
     
    Merci Azalaïs
    3
    Vendredi 5 Avril à 12:35

    Emerveillement

    source de vie

    cousin de l'espoir

    rires et chagrins s'estompent

    reste le chemin

    franchissons-le

    cœur et regards ouverts

     

    4
    Vendredi 5 Avril à 12:52
    Oh oui toujours s'émerveiller pour continuer à vivre heureux.
    5
    Vendredi 5 Avril à 13:26

    Très belle poésie, mais dis-donc, il ne faut pas être triste. Chaque jour il y a des petits moments doux ou joyeux... Ecoute-les.

    6
    Vendredi 5 Avril à 13:27
    Bonjour et merci. Pourquoi n’écris -tu pas plus souvent ? Tu as l’art des mots et ta poésie me touche et m’enchante..Très belle journée
      • Vendredi 5 Avril à 16:08

        Je suis d'accord avec Jackie.

        Merci pour tes mots, ici et ailleurs, qui montrent qu'on peut toujours s'émerveiller, espérer... même lorsque le chagrin est si dur à porter.

        Je t'embrasse fort.

    7
    Vendredi 5 Avril à 14:32
    LADY MARIANNE

    garder l'espoir--  voir le meilleur pour apaiser ses chagrins-
    une très beau poème- bravo-
    bisous-

    8
    Vendredi 5 Avril à 14:40

    C'est un très beau poème. Les disparus restent toujours dans nos cœurs.

    bonne journée

    9
    Vendredi 5 Avril à 15:40

    Des lignes poignantes chère Aza, je t'embrasse tout plein

    10
    Vendredi 5 Avril à 16:37

    Quel bonheur de te lire...que tes mots sont doux à mon cœur. Nous passons notre vie à faire notre deuil d'un être aimé ou parfois simplement d'un rêve, mais quoi qu'il en soit c'est bon de garder l'espoir au delà des chagrins... la vie continue avec ses joies et ses peines. Merci pour ce délicieux poème, vibrant et tellement juste. Bisous et merci de ce don que tu nous fais aujourd'hui c'est si rare de te lire

    11
    polly
    Vendredi 5 Avril à 18:24
    polly

    Et nous voilà déjà au crépuscule mais dans les couleurs du soir, et malgré les chagrins qui nous embrassent, regarder le ciel, la mouette, le chevreuil, les bourgeons, toute cette vie qui palpite nous appelle à goûter cette sève qui coule encore en nous. Tu l'écris si fort, dans la beauté de tes mots.

    Tendrement.

    12
    Vendredi 5 Avril à 21:26
    erato:

    Un poème superbe , émouvant , tes mots sont émerveillement , merci.

    Douce soirée, bises Azalaïs

    13
    Samedi 6 Avril à 03:06

    On a tellement besoin de lire de belles choses ce blog est fait pour cela, pour nous donner ce qui nous manque dans la vie. Merci Azalais

    14
    Dimanche 7 Avril à 09:38

    "Pourquoi tant de douceur ce soir dans cet élan de vie qui passe"

    Pourquoi n'écris -tu pas plus souvent ? comme le dit Jackie

    15
    Dimanche 7 Avril à 19:34

    Pas facile de cultiver "l'élan de vie",  mais une fois qu'on a trouvé la recette, on ne peut plus s'en passer ; un regain de jeunesse, un sérum d'aptitude au bonheur, une soif de plaisir coulent  dans nos veines. Je suis sûre que ton poème va mettre plus d'une de tes lectrices sur cette voie.

    16
    Dimanche 7 Avril à 20:27

    Le couché de soleil de ce soir

    me fait penser à ton poème Azalaïs

    comme si les mots et les images se rejoignaient

    wink2

      • Lundi 8 Avril à 08:47

        Merci Pascal, j'ai vainement cherché une photo pour illustrer mon poème et la voilà, c'est superbe!

    17
    Mercredi 10 Avril à 14:17

    très émouvant !!!

    besos

    tilk

    18
    Mercredi 10 Avril à 17:26

    un poème sensible où vie et mort dansent ; dans la douceur, une corde sensible est touchée. Bises et merci pour ce poème.

    19
    Dimanche 21 Avril à 14:36

    J'ai noté le livre dont tu me parles, j'essaierai de le trouver...

    bonnes fêtes de Pâques à toi aussi

    20
    Mercredi 24 Avril à 17:28

    bonjour et belle fin de journée ; nous devenons âgés et un peu en retrait, mais nous ne sommes pas seuls. Vous mes amis de blogs me donnaient de l'amitié, mes voisins aussi, et même des inconnus. Je crains plus le grand âge comme celui de ta maman. Le père d'une belle soeur n'a pas voulu à sa mort que toute la famille et les amis soient prévenus. Juste sa fille et son frère et leur petite famille. Ils n'ont pas pris le temps de venir me voir, alors pas nécessaire de les convier lui a-t-il dit peu de temps avant de mourir. Il a été un peu sévère quand même. 

    Bises 

      • Jeudi 25 Avril à 08:31

        Je le comprends un peu, tant de vieillards sont abandonnés, certains ne reçoivent que très peu de visites

    21
    Lundi 29 Avril à 19:23

    Que c'est beau, Aza !!! tu écris si bien et surtout si vrai ! c'est exactement ce que j'aurais pu exprimer... 

    Un grand merci

    Bisous

    22
    Dimanche 5 Mai à 19:28

    Oui il fait froid ... bizarre ce soleil et cette froideur. Bises et merci pour ta visite.

    23
    Lundi 6 Mai à 06:56

    Bonjour Azalaïs,

    Quel beau poème!  et cette chute qui me ravit. Oui, tant que l'on peut s'émerveiller, c'est que l'on est encore vivant. Surtout, que l'on garde cette faculté le plus longtemps possible. Il y a tant de beauté autour pour celui , ou celle, qui sait voir.

    Bises

     

    "Qu’importe,

     Tant qu’il reste en mon cœur

    La force et la grâce de l’émerveillement."

     

     

    24
    Jeudi 9 Mai à 10:19

    Le temps est maussade chez nous. Une nouvelle page de poésie sur ton blog pourrait rendre notre journée plus gaie et lumineuse. Dis , quand nous écris tu quelque nouveau poème ou a défaut, une photo.

    A tout bientôt

    Chinou

    25
    Jeudi 9 Mai à 10:44
    Durgalola
    Merci pour ta visite. Comme toi plus je vieillis moins je sais. Bises mouillées.
    26
    Samedi 11 Mai à 13:53
    Annick SB

    Bonjour , En communion totale dans La force et la grâce de l’émerveillement. yes

    27
    Dimanche 12 Mai à 09:59

    Je rentre de voyage et je découvre ce superbe poème... Chagrin et poésie s'allient bien...

    28
    Vendredi 17 Mai à 09:01

    En regardant ce couché de soleil

    sur le chemin de ton poème

    mes pensées sont allées vers toi

    smile

    29
    Samedi 25 Mai à 21:43
    erato:

    Je te souhaite un beau dimanche .

    Douce soirée , bises Azalaïs

    30
    Dimanche 26 Mai à 20:27
    Durgalola
    Bonne fête des mères et bises
    31
    Vendredi 31 Mai à 14:02

    J'éprouve toujours la même émotion quand je te lis. Prends soin de toi, Azalaïs

    32
    Lundi 3 Juin à 11:16

    Un petit coucou amical en passant et déposer quelques bises printanières :-)

    33
    Mercredi 5 Juin à 20:31
    Durgalola
    Merci pour ta visite. La bienveillance s'apprend tout le long de la vie. Bises
    34
    Samedi 15 Juin à 22:28
    Durgalola
    J'ai lu ton témoignage. Et je t'en remercie. Il y a une raison bien inhumaine pour enfermer cet animal. Alexandre Jollien est une personne vivant avec un handicap lourd et il essuie très souvent des quolibets et aussi des gestes charitables pas si bon que ça. Bises et merci pour ta visite.
    35
    Jeudi 27 Juin à 22:42
    Durgalola
    Bises caniculaires. Les vacances sont plus tranquilles avec la chaleur.
    36
    Vendredi 28 Juin à 21:10
    erato:

    Je te souhaite un bon week end .

    Douce soirée, bises Azalaïs

    37
    Samedi 6 Juillet à 21:20
    erato:

    Douce soirée, bon dimanche au frais, bises Azalaïs.

    38
    Mercredi 17 Juillet à 21:49

    merci pour toutes tes visites ; j'espère que maintenant tu es en forme. Bises

    39
    Mercredi 24 Juillet à 11:35
    anda
    Quel merveilleux poème qui dit si bien l'émotion devant le coucher du soleil. Ce moment , chaque soir différent, fait jaillir en nous l'émerveillement et aussi la prise de conscience du temps qui passe et du miracle de la vie.
    Merci pour ce très beau poème.
    Belle journée
    40
    Mercredi 24 Juillet à 16:20

    Un petit coucou en passant, Aza... toute contente de relire ce magnifique poème... 

    A plus

    Bisous

    41
    Dimanche 28 Juillet à 16:27

    Plus je le lis et plus je trouve que ce poème est beau....Bonne soirée Azalaïs !

    42
    Samedi 10 Août à 22:09
    erato:

    Je te souhaite une douce soirée et un bon dimanche.

    Bises Azalaïs

    43
    Dimanche 11 Août à 15:29

    Très joli texte mais on sent beaucoup de tristesse.
    On souhaiterait parfois arrêter le temps.
    Grosses bises

    44
    Lundi 19 Août à 21:43
    erato:

    Belle semaine , bises Azalaïs

    45
    Mardi 20 Août à 12:29
    Durgalola
    Quichottinee s'est émue de ton message chez Gazou . Je t'embrasse. Qu'importe si tes mots ne valent pas tripette pour les éditeurs qui voient 'pepettes'. Et pour les blogueurs à la recherche de stats pour soigner leur besoin de reconnaissance. Qu'importe publié comme tu le souhaites... Entre nous, fais ce que tu aimes. Et le blog est un espace de vie. Bises et merci d'être là.
      • Mardi 20 Août à 15:03

        certaines personnes manient avec beaucoup d'adresse la carotte et le bâton. Je ne parlais pas d''éditeur, il y a belle lurette que je ne tente plus aucune publication sauf pour mes enfants, mais de la façon dont certaines mignonnes blogueuses peuvent  te dénigrer et te salir sans même te connaître! alors à quoi bon écrire pour des gens pareils?

    46
    Mardi 20 Août à 13:09

    Coucou Azalaïs 

    Je viens de chez Quichottine et je venais vérifier que tu étais toujours là parmi nous , je viens du coup  de lire ce magnifique texte que je n'avais pas pu lire au moment de sa publication , étant hospitalisée ,  tu as un talent d'ecriture extraordinaire alors s'il te plait continue de nous enchanter par tes mots , moi qui ne sait pas dire les choses aussi bien je ne peux qu'apprécier 

    Je t'embrasse très fort 

    47
    Mardi 20 Août à 14:17
    eMmA MessanA

    Nous ne nous connaissons pas Azalaïs, même si'il y a longtemps déjà que je lis vos commentaires dans les blogs que nous fréquentons en commun, pourtant accepterez-vous que je me permette de vous dire de ne surtout pas fermer votre blog ?
    Le peu de pages dont je viens de prendre connaissance ici me font vous exprimer ma reconnaissance d'apporter toute votre sensibilité et, je n'en doute pas beaucoup d'énergie, pour nous faire voir la vie plus belle.
    Je vous souhaite très bon courage et ne doutez pas de nous faire beaucoup de bien.
    Art-micalement,
    eMmA

    48
    Jeudi 22 Août à 10:27

    Oh oui, s'il te plaît, ne ferme pas ton blog, j'aime y venir te lire et te relire, ton dernier poème me fait du bien chaque fois que je le relis...Je voulais te répondre dès que j'ai lu ton commentaire mais je suis très tracassée en ce moment par des problèmes de santé....Ne fais pas attention à ceux qui ont besoin de dénigrer, ce n'est pas pour eux que tu écris et rien ne les oblige à venir te lire...Merci pour tout ce que tu nous apportes

    49
    Vendredi 23 Août à 08:55

    Tu peux constater que beaucoup de personnes apprécient tes écrits, alors que t'importe un message négatif, fais le tomber à plat, ne le laisse pas te blesser...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :